Hépatite auto-immune : transmission, symptômes, traitements

PIXABAY

Une hépatite auto-immune est une maladie inflammatoire du foie. La cause est inconnue. La maladie semble apparaître sur un terrain génétique de prédisposition des maladies auto-immunes. En effet, une prédisposition aux maladies immunitaires est repérée dans certaines familles. On parle donc de susceptibilité génétique : le risque de développer des maladies immunitaires de la thyroïde, du foie ou encore des articulations, chez des enfants et la fratrie de la personne atteinte, est légèrement supérieur comparé à la population générale.

Le terme de maladie « auto-immune » traduit un dysfonctionnement du système immunitaire qui s’attaque aux constituants de l’organisme, en l’occurrence les cellules du foie.

La maladie évolue peu à peu vers une destruction du foie avec la constitution d’une cirrhose. Chez certains patients on peut observer des poussées qui peuvent être responsables d’une insuffisance hépatique aiguë.

Il s’agit d’une maladie rare, avec un pic à la période prépubertaire, vers 10 ans. Son incidence est estimée en Europe entre deux et quatre sur 100 000 personnes par an. Cette maladie est responsable, en Europe, de 3 à 4 % des transplantations hépatiques.

À côté de l’atteinte hépatique, chez ces patients, il est fréquent d’observer d’autres maladies auto-immunes extra-hépatiques.

L’hépatite auto-immune touche à la fois les hommes et les femmes. Cependant, il existe une nette prédominance féminine selon un ratio de quatre femmes touchées pour un homme. C’est une maladie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite