Publicité

Hépatologue : quel est son rôle et dans quel cas le consulter ?

Selon les données de l’Institut Pasteur, les hépatites B et C sont responsables d’environ 1,3 million de décès chaque année. Spécialiste des troubles hépatiques, l’hépatologue traite les maladies du foie, des voies biliaires et de la rate. Ces affections incluent les hépatites, les cirrhoses, les calculs biliaires et la maladie de Gilbert, et plus généralement toutes les maladies du foie, plus rares ou d’origines infectieuses ou parasitaires. Dans la plupart des cas, c’est votre médecin traitant qui vous oriente vers ce spécialiste, s’il pense que le foie peut être endommagé ou que les problèmes de santé observés peuvent avoir une origine hépatique.

Comme tous les médecins spécialistes en France, l’hépatologue est titulaire d’un diplôme d’État de docteur en médecine. Il a ensuite choisi sa spécialité. En réalité, pour les étudiants en médecine, l’appareil digestif et le foie appartiennent à la même spécialité dans le système de classification des spécialisations. Pour pouvoir exercer, il a obtenu un diplôme d’études spécialisées en hépato-gastro-entérologie. L’hépatologue est donc également un gastro-entérologue. Il est habilité à traiter tous les troubles de l’appareil digestif (estomac, intestins, côlon, œsophage, rectum), mais il a décidé de consacrer son travail et son étude à un organe (ou presque) : le foie. L’hépatologie inclut en outre les maladies et les problèmes de la rate et des voies biliaires.

Le foie est un organe complexe, une plaque tournante au sein de notre organisme. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite