Publicité

Le harceleur d'Ariana Grande plaide coupable de plusieurs chefs d'accusation

Le harceleur d'Ariana Grande se serait introduit chez elle près de cent fois.

Aharon Zebulun Israel Brown a été reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation et risque plus de trois ans de prison.

Il a plaidé coupable d'avoir harcelé Ariana Grande du 1er février 2021 au 26 juin 2022, alors qu'elle bénéficiait d'une injonction d’éloignement, d'avoir commis un « cambriolage au premier degré » à son domicile de Montecito le 26 juin 2022, et d'avoir proféré des menaces de mort à son encontre le 10 septembre 2021.

Le procureur du comté de Santa Barbara, John T. Savrnoch, a déclaré le jeudi 11 janvier qu’Aharon Brown devrait être condamné en mai à trois ans et huit mois de prison. Il devra ensuite respecter les termes d'une injonction d’éloignement lui interdisant tout contact avec la chanteuse de 7 Rings pendant dix ans.

Aharon Brown a harcelé sans répit Ariana Grande. Il a fait violemment irruption dans son manoir californien près de cent fois entre février et septembre 2021, brandissant à une occasion un couteau, selon TMZ. Il avait menacé de tuer les gardes du corps d’Ariana Grande, mais la police est intervenue et l’a placé en garde à vue.

A la suite de cet incident, l'artiste a obtenu une injonction d’éloignement de cinq ans contre son harceleur. Ce qui n’a pas calmé Aharon Brown. Il se serait à nouveau introduit dans la maison de l'ancienne star de Nickelodeon, en juin 2022, et aurait coupé les fils reliés à son système d'alarme et à ses lignes téléphoniques. La police l’a retrouvé caché dans la maison.