Publicité

HHC : quelle est cette drogue de synthèse, dérivée du cannabis, désormais interdite en France ?

Vous connaissez sûrement le THC, pour Tétrahydrocannabinol, mais avez-vous déjà entendu parler du HHC, ou Hexahydrocannabinol ? Depuis quelques temps, ce dérivé hydrogéné du cannabis fait parler de lui, notamment via les réseaux sociaux. En effet, sa consommation serait de plus en plus répandue, ce qui inquiète les autorités sanitaires : l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) vient donc de le classer comme stupéfiant.

Dans un communiqué publié le 12 juin, l’instance explique que cette décision fait suite à des travaux menés par les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A). Ces documents avancent que le HHC "présente un risque d’abus et de dépendance équivalent à celui du cannabis".

L’ANSM a donc décidé de l’inscrire sur la liste des stupéfiants avec deux de ses dérivés, appelés le HHC-acétate (HHCO) et l’hexahydroxycannabiphorol (HHCP). "Ainsi, leur production, leur vente et leur usage notamment, sont interdits en France à partir du 13 juin 2023", est-il également précisé.

Que ce soit sur Internet ou dans des boutiques spécialisées dans le CBD, le HHC pouvait, jusqu'à présent, s'acheter très facilement. Mais quels sont les effets de ce dérivé du cannabis ? Dans une interview accordée à Libération, Nicolas Authier, médecin psychiatre au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Clermont-Ferrand et spécialiste de l’usage médical des plantes, avançait qu'il aurait "les mêmes effets indésirables (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite