Highland Games, Pacu jawi... Des sports originaux à découvrir cet été

Getty Images/iStockphoto

Respectés et récompensés par une vie tranquille, les meilleurs athlètes de pacu jawi ("course de taureaux" dans le dialecte local) ne sont pas les hommes qui le pratiquent mais les animaux attelés deux par deux. Cette compétition se déroule chaque année à Tanah Datar, au centre du Sumatra occidental. Elle est organisée dans les rizières pour marquer la fin de la récolte. Le "jockey" doit se tenir debout derrière les bêtes en les tenant par la queue, qu'il peut mordre pour les inciter à accélérer. Ses pieds reposant sur deux harnais séparés, si les taureaux s'écartent l'un de l'autre, c'est la gamelle assurée.

Chaque dernier lundi de mai, depuis 1880, Cooper's Hill, belle colline de Brockworth dans le Gloucestershire, voit débarquer des hordes d’individus. Leur but : dévaler une pente longue de 200 yards (soit 182,88 m) à la poursuite d'une meule de Double Gloucester, une variété de cheddar. La rattraper est quasi impossible. C'est celui ou celle qui franchit en tête la ligne d'arrivée, au pied de la colline, qui gagne. Cette course de descente sur l'herbe, à la poursuite d'un fromage roulant pouvant atteindre 110 km/h, est donc plutôt risquée pour les concurrents, mais aussi pour les spectateurs. Par le passé, certains d'entre eux ont été blessés par ce bolide d'environ quatre kilos. On l'a donc remplacé depuis 2013 par une réplique en mousse.

Comme son nom l'indique, le but est ici une "mise à bas d'un poteau". Deux équipes, composées de 75 attaquants et 75 défenseurs, s'affrontent. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite