HollySiz : « Préserver les océans c'est se protéger nous-mêmes »

·1 min de lecture

Après avoir clôturé la deuxième édition du festival ELLE Green en musique et en beauté, HollySiz, auteure, compositrice, interprète et productrice nous parle protection des océans. Une cause qui tient particulièrement au cœur de cette surfeuse !

On ne le sait que trop, huit millions de tonnes de plastique sont encore déversés chaque année dans les océans à travers le monde, entraînant des répercussions absolument dramatiques sur toutes les espèces de poissons, mammifères et végétaux qui y vivent. Avant de faire danser petits et grands lors de son showcase de clôture - qui, on ne va pas mentir, nous a fait un bien fou près plus d’un an sans concert - Cécile Cassel aka HollySiz de son nom de scène a tenu à profiter du festival ELLE Green pour appeler chacun à agir : « L’humain a malheureusement une très mauvaise influence. Par les microplastiques notamment, la pollution des océans et donc par extension la contamination des cétacés, des poissons, du plancton… ».

Habituée de la côte Basque, la chanteuse constate chaque jour cette pollution marine: « J’ai la chance de voir le travail extraordinaire de la Water Family, une merveilleuse association qui fait des nettoyages de plages et des ateliers de sensibilisation auprès des enfants et des écoles ».

Trois ans après la sortie de son album « Rather Than Talking », Hollysiz nous a fait la grande joie de revenir sur scène avec nous, pour célébrer notre planète. Avec de nouveaux titres comme « Thank You All I’m Fine » ainsi qu’un EP du même nom en août, qui nous ont tous fait danser ! Les tubes de l’été !

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles