Publicité

Un homme de 55 ans tué par une balle perdue à Dijon : "Mon père dormait dans son lit !"

L'effroi et la stupeur se sont emparés de Dijon, dans la nuit du samedi à dimanche 26 novembre 2023. Un homme de 55 ans a été découvert inanimé dans son lit, touché par un tir d'arme à feu visant son immeuble. C'est ce qu'a annoncé le procureur de la République de Dijon Olivier Caracotch à l'AFP, le même jour. Selon les premiers éléments de l'enquête, le drame a eu lieu sur un "point de deal du quartier Stalingrad, lorsque deux hommes ont tiré indistinctement sur la façade d'un bâtiment", indiquent nos confrères de BFMTV le 26 novembre 2023. Alors qu'il était en train de dormir, il a été touché par une balle perdue. Son épouse a tout de suite appelé les secours, qui se sont rendus sur place. Mais impossible pour les médecins de le réanimer. "Tout laisse à penser que c'est une victime collatérale", a indiqué une source policière à l'AFP.

Depuis, l'inquiétude règne dans ce quartier de Dijon. "Mon père et moi, avec ma mère, on a été réveillés par une succession de coups de feux puis ça s'est arrêté. Puis ça a repris, et quand on est allé voir mon père qui dormait dans son lit, il était mort", a déclaré la fille de la victime, âgée de 23 ans, à l'AFP. Dans le même appartement se trouvait son frère âgé de 24 ans. "Il y a quelques années, il y a déjà eu des coups de feu sur la façade de l'immeuble qui avaient déjà touché notre appartement", a indiqué la jeune femme. Bouleversée, elle en appelle à l'aide de l'État. "J'aimerais que la France protège mieux ses habitants, moi je veux quitter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite