Publicité

Les hostas : du pot au massif pour colorer les espaces ombragés

Les feuillages décoratifs dans des teintes de vert ou gris, uni ou panaché font des hostas la plante vivace star pour végétaliser les massifs et les coins ombragés frais. Leur floraison blanche ou violette apporte du charme à ces touffes exubérantes de verdure.

Qu’ils soient cultivés dans un massif ou bien en pot, les hostas apportent de généreux feuillages qui viennent contraster avec des vivaces colorées. On peut bien dire « 50 nuances de vert » dans la famille des hostas. De couleur unie, panachée, marginée, lisse, gaufrée, il y en a pour tous les goûts. ELLE.fr vous transporte dans l’univers des hostas, vous explique quand et comment les planter, comment les choisir, comment les entretenir et comment les associer. Vaste chantier !

Quand et comment planter un hosta ?

iStock-1369079502--Valeriy_G-1248
iStock-1369079502--Valeriy_G-1248

© Valeriy_G/iStock

Les hostas (ventricosa, plantaginea, fortunei, glauca, undulata, sieboldiana, montana, etc.) se plantent toute l’année, en évitant une période de gel ou de sécheresse. Vendus en conteneur, vous pourrez plus facilement choisir les feuillages déjà bien épanouis du printemps à l’automne. Plantés à l’automne, vous profiterez du feuillage et de la floraison plus ou moins parfumée, et ce dès la première année de culture. De novembre à mars, les hostas rentrent en dormance et les feuillages disparaissent complètement.

Pour réussir la plantation, vous devez choisir l’emplacement idéal et la terre adéquate pour accueillir un hosta. Choisissez un emplacement à l’ombre avec une certaine fraîcheur. Les hostas n’apprécient pas le plein soleil qui pourrait brûler les feuilles. La densité de floraison va dépendre de la luminosité, donc attention à l’ombre complète. Les hostas ne sont pas...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi