Publicité

Hypertension et grossesse : quels sont les signes et les risques ?

Chez les futures mères, l’hypertension peut être chronique ou directement liée à la grossesse. Si elle n’apparaît qu’à ce moment de la vie, les médecins peuvent diagnostiquer une hypertension gravidique (ou gestationnelle) ou une prééclampsie (protéinurie associée). Durant la grossesse, l’hypertension peut provoquer de graves problèmes de santé chez la femme et chez le fœtus. Elle nécessite une surveillance assidue et des mesures spécifiques personnalisées (traitement médicamenteux, accouchement anticipé, repos, etc.). Pour limiter le risque de complications, il est essentiel de savoir en identifier les principaux signes.

D’après la Faculté de médecine de l’Université du Texas, les médecins distinguent trois catégories d’hypertension pendant la grossesse :

L’hypertension se définit par une pression artérielle anormalement haute, supérieure à 120/80. D’après l’American College of Obstetricians and Gynecologists, elle peut être :

L’hypertension durant la grossesse peut être favorisée par divers facteurs de risque : obésité, âge maternel de plus de 40 ans, diabète, problème rénal, grossesse multiple, antécédents personnels ou familiaux de prééclampsie, etc. Elle nécessite un suivi particulier durant la grossesse, mais également après l’accouchement, ainsi qu’une prise en charge variable en fonction de son niveau de gravité.

Chez la majorité des femmes, l’hypertension ne provoque pas de symptômes particuliers. Elle est découverte de façon fortuite au cours du parcours de suivi de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite