Publicité

Hypertension pulmonaire : les symptômes qui peuvent l'indiquer

Quels signes peuvent faire penser à une hypertension pulmonaire, et pousser à consulter ?

L’hypertension pulmonaire, également appelée hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), survient lorsque la tension est trop élevée dans les artères des poumons. Ces artères pulmonaires sont alors rétrécies, ce qui oblige le côté droit du cœur à travailler plus pour réussir à pomper le sang. Cela peut, à terme, provoquer une insuffisance cardiaque du côté droit.

L’hypertension pulmonaire peut trouver son origine par l’hérédité, par une insuffisance cardiaque gauche, ou bien par des facteurs de risque tels que la prise de certains médicaments ou drogues, ou encore par des affections telles qu’une hypertension portale, ou une sclérose systémique. Mais elle est également parfois idiopathique, c’est-à-dire sans cause évidente.

Une personne souffrant d’hypertension pulmonaire ressent une gêne respiratoire, un essoufflement à l’effort, des vertiges, une fatigue intense, des douleurs dans la poitrine, un rythme cardiaque rapide, des lèvres bleues, des chevilles, jambes ou ventre gonflés, elle peut également tousser et siffler.

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes de cette maladie, consultez votre médecin généraliste, cardiologue ou pneumologue. Il pourra vous prescrire des examens afin de poser un diagnostic : échocardiographie, électrocardiographie, radiographie des poumons, cathétérisme cardiaque, un test de marche, etc.

Si le diagnostic d’hypertension pulmonaire est avéré, un traitement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite