Publicité

Hypertension de stade 1, 2, 3 : qu’est-ce que ça signifie ?

Il existe divers types d’hypertension artérielle : l’HTA essentielle, de cause inconnue, et les HTA secondaires, d’origine rénale ou endocrinienne. On distingue par ailleurs trois stades d’HTA, selon son degré de gravité. Cette pathologie est asymptomatique dans la majorité des cas et représente un facteur de risque élevé de maladie cardiovasculaire. Découvrez ce qu’est l’hypertension artérielle et ce que représentent ses trois stades.

Les artères font circuler le sang du cœur vers vos organes, ce qui nécessite un minimum de pression sanguine. Cette pression sanguine se mesure par la tension artérielle au repos. Elle résulte du rapport entre 2 mesures : la pression systolique (PAS) et la pression diastolique (PAD). La PS désigne la pression artérielle maximale quand votre ventricule gauche se contracte, tandis que la PD se réfère à la tension artérielle minimale quand votre cœur se repose, précise le Centre hospitalier universitaire vaudois. Une tension artérielle normale, pour des adultes (plus de 18 ans), correspond à une PAS comprise entre 120 et 129 mmHg et à une PAD comprise entre 80 et 84 mmHg, informent les hôpitaux universitaires de Genève. On parle d’hypertension artérielle, si vous vous trouvez de façon prolongée au-dessus du seuil de 140/90 mmHg, lorsque votre tension est mesurée au repos. On distingue alors 3 stades d’hypertension artérielle, lesquels correspondent à 3 niveaux de gravité, du plus léger (stade 1) au plus grave (Stade 3).

Le stade 1 correspond à une hypertension (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite