Publicité

Hypovolémie : causes, symptômes, risques et traitement de ce déficit de plasma sanguin

Le terme volémie désigne le volume total de sang présent dans l’organisme. Le sang est composé à 45% de cellules, avec les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, et de 55% de plasma, composant liquide du sang constitué à 90 % d’eau. La volémie est de 76 mL/kg chez l'homme, et de 66 mL/kg chez la femme, soit environ 5 litres. On parle donc d’hypovolémie lorsqu’il y a une diminution du volume sanguin. Elle peut entraîner des complications potentiellement gravissimes avec notamment un risque de lésions organiques, de choc ou même de décès.

L’hypovolémie peut avoir des causes variées. La première cause est évidemment celle de l'hémorragie. Celle-ci peut survenir après un accident de la voie publique ou par exemple une chute ayant provoqué des traumatismes (thorax, abdomen, bassin, fémurs etc.). Une hémorragie obstétricale, une hémorragie digestive ou encore une rupture d’anévrisme peuvent également être à l’origine d’une hypovolémie.

Une déshydratation extracellulaire (déficit majeur en sodium et en eau) causée par exemple par une perte digestive avec diarrhées et vomissements extrêmes, une brûlure très étendue, une insuffisance surrénalienne aiguë, la malnutrition, un choc anaphylactique (réaction allergique grave), la mucoviscidose, un choc septique peuvent également provoquer une baisse du volume sanguin dans l’organisme.

Les symptômes de l’hypovolémie ne sont pas spécifiques et sont à rapprocher du contexte dans lequel ils apparaissent : vertiges, sécheresse de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite