En images : Vivienne Westwood, le punk et la provocation chevillés au corps

© KDAA/ZDS/WENN.COM/SIPA

Vivienne Westwood, c'est une crinière rousse, souvent dressée sur la tête, des chaussures excentriques, des yeux pétillants et l'indignation brandie à chaque occasion.

La créatrice, qui s'est éteinte le 29 décembre à l'âge de 81 ans, s'est fait connaître avec la naissance du mouvement punk au Royaume-Uni dans les années 1970, mais son envie de bousculer les codes et de provoquer l'establishment n'a pas disparu avec la progressive extinction de la vague punk.

Dans les années 1970 et 1980, elle arbore tenues SM, t-shirts provocants, talons aiguilles et bas résille, choquant les Anglais. Plus tard, elle évolue (les provocations vestimentaires sont plus fréquentes), mais revendique toujours son esprit punk, assoiffé de justice. En 1992, alors que la reine Elizabeth II lui remet l'ordre d'officier de l'empire britannique (elle devient Dame Vivienne Westwood), elle sort de Buckingham Palace en faisant tournoyer sa robe qui révèle sa belle paire de jambes mais surtout son sexe sous des collants en nylon. Elle s'était donc présentée devant la reine sans sous-vêtements !

En parallèle de son activité de créatrice de mode, et en utilisant même l'exposition médiatique que ses shows lui offraient, Vivienne Westwood a défendu de nombreuses causes politiques : la dénonciation du consumérisme, l'indépendance de l'Écosse, la libération de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks...

Vivienne Westwood et le combat pour la planète

Mais c'est surtout l'environnement que la plus grande cr...


Lire la suite sur ParisMatch