Induration : définition, causes, symptômes, cicatrice, traitement

De multiples pathologies peuvent être à l’origine d’une induration sous-cutanée. Généralement localisée au niveau de l’épiderme, une induration correspond à l’épaississement ou au durcissement de celui-ci. Cette anomalie n’est pas douloureuse, cependant il est nécessaire de déterminer la cause de son apparition.

Définie par le Larousse médical comme un durcissement anormal de l’épiderme ou d’un tissu, l’induration est une anomalie plutôt fréquente. Il est possible d’observer un épaississement cutané dans de multiples pathologies, aussi bien en dermatologie, en podologie, mais aussi en oncologie. En effet, si l’induration est une anomalie à part entière, elle peut également être le symptôme d’affections diverses. Plusieurs facteurs peuvent occasionner l’épaississement des tissus, tels que la cicatrisation de certaines lésions, la présence d’un kyste et parfois une tumeur maligne. En fonction des causes du durcissement de la peau, une consultation médicale peut s’avérer nécessaire. En revanche, l’avis d’un professionnel de santé devient indispensable dès lors que l’induration ne disparait pas en quelques semaines.

En podologie par exemple, on distingue trois types d’induration :

Selon la cause de l’induration, on observe de multiples localisations. En effet, certaines pathologies, telles que le cancer du sein, ont pour symptômes un épaississement des tissus en regard de la tumeur ou en cas de métastases cutanées. Les tissus cutanés ne sont pas épargnés par l’apparition d’une induration, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles