Publicité

Infarctus chez la femme : pourquoi le nombre de cas augmente-t-il et comment limiter les risques ? Une cardiologue répond

Le nombre d’infarctus du myocarde ne cesse de croître chez les femmes jeunes. "30 % des victimes de moins de 55 ans sont en effet des femmes, contre 13 % en 1999, confirme le Pr Claire Mounier-Véhier, cardiologue au CHU de Lille. Et les hospitalisations augmentent de 5% par an chez celles de 45 à 54 ans." Résultat : l’infarctus du myocarde culmine en tête des causes de mortalité chez les femmes, alors que le cancer l'a supplanté chez l’homme. Le point sur les raisons d’un tel bond et les mesures à mettre en place pour protéger son cœur.

L’infarctus du myocarde est la conséquence de l’obstruction de l’artère coronaire (qui alimente le cœur en sang et donc en oxygène) par une plaque de graisse en partie constituée de "mauvais" cholestérol (LDL-cholestérol). La crise nécessite d’appeler le Samu (15) ou le 112 pour une hospitalisation immédiate afin de rouvrir l’artère (angioplastie coronaire).

- Un cumul nouveau de facteurs de risque. Tabagisme, hypertension artérielle, diabète de type 2, surpoids/obésité, sédentarité/manque d’activité physique… Après 45 ans, huit femmes sur dix cumulent au moins deux facteurs de risque. Une étude parue en 2023 aux États-Unis indique même que l’hypertension frappe plus souvent les femmes (61 % contre 48 % chez les hommes), de même que l’obésité (27 % contre 15 %) et le diabète sucré. Elles fument aussi plus (56 % contre 50 % pour les hommes).

- Des risques propres aux femmes. Règles précoces (avant 11 ans) ou tardives (après 15 ans), ménopause (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite