Infection intestinale : causes, symptômes, durée, complications, alimentation et traitements

PIXABAY

Une infection intestinale désigne une infection de la paroi de l’appareil digestif dans sa globalité. C’est-à-dire : duodénum, intestin grêle, colon, rectum et anus.

Les agents infectieux peuvent être variés, il peut s’agir d’un virus, de bactéries, de parasites ou de champignons. En fonction de l’organe qui est touché, les noms de l’infection varient. Pour l’estomac et le haut de l’intestin grêle on parle de gastro-entérite, pour le côlon il s’agit d’une colite. Pour la partie basse du côlon, il s’agit d’une sigmoïdite. Pour le rectum on parle de rectite et lorsque c’est l’anus qui est touché, on parle d’anite.

La plupart des infections intestinales touchent l’intestin grêle et l’estomac. C’est pourquoi la gastro-entérite est la plus « populaire ». Dans le langage populaire elle est désignée sous le terme de gastro. Son origine est virale, les épidémies sont saisonnières.

En règle générale, peu importe l’organe touché, les symptômes vont être relativement les mêmes.

Pour la gastro-entérite, due à divers virus, bactéries ou parasites, la période d’incubation est de 24 à 72 %. Elle se manifeste par une diarrhée aiguë d’apparition soudaine. C’est une diarrhée se caractérise par une augmentation de la fréquence des selles (plus de trois en 24 heures) et une modification de leur consistance. Les selles deviennent alors molles voire liquides.

Cette diarrhée peut s’accompagner de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales (crampes), de fièvre modérée et parfois de présence de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite