Publicité

Infections streptococciques ("bactérie mangeuse de chair") : symptômes, transmission, évolution des cas au Japon

Ces dernières semaines, l'augmentation du nombre de cas d'infections à streptocoques au Japon a suscité une inquiétude internationale. Jeudi 21 mars, la Corée du Sud a décidé de reporter un match de football contre le Japon dans le cadre des tours qualificatifs pour la Coupe du Monde 2026, ce qui a augmenté les spéculations autour de la contamination à cette "bactérie mangeuse de chair". Lors d'un point-presse vendredi 22 mars, le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshimasa Hayashi, a tenté de se montrer rassurant, en disant que le Japon n'était pas le seul pays touché par cette hausse du nombre de cas. "Le nombre de patients atteint d'infections des voies respiratoires a augmenté dans divers pays, y compris au Japon", depuis le Covid-19, a-t-il expliqué.

Avec 517 cas comptabilisés par l’Institut national japonais des maladies infectieuses au 17 mars 2024, le nombre de cas de syndrome de choc toxique streptococcique (SCT) est en augmentation ces dernières années après une baisse pendant la pandémie de Covid-19, passant de 894 cas en 2019 à 941 cas en 2023. Mais la hausse rapide de ces derniers mois inquiète particulièrement à l'international, car le nombre de cas depuis janvier 2024 dépasse la moitié de l'ensemble des cas sur l'année 2023.

Si les personnes âgées sont habituellement concernées, la forme d’infection streptococcique de type A qui circule au Japon toucherait les plus jeunes. Au total, parmi les 65 personnes de moins de 50 ans ayant reçu un diagnostic de syndrome (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite