Infertilité : plus de 150 000 femmes traitées chaque année

·1 min de lecture

En France, un couple sur quatre ne parvient pas à obtenir une grossesse après 12 mois d’essai. En se basant sur les données de l'Assurance maladie, des chercheurs de l'Inserm ont pu mesurer le recours annuel aux traitements de l’infertilité. Dans leur étude, on apprend ainsi qu'entre 2008 et 2017, 1,25% des femmes de 20-49 ans ont été traitées pour infertilité chaque année (soit plus de 150 000 femmes chaque année). Et depuis ces dix dernières années, le recours aux traitements de l’infertilité est devenu de plus en plus tardif : ce taux ayant augmenté de 24% chez les femmes de 34 ans ou plus.

"Cette étude unique a été possible car tous les traitements de l’infertilité sont pris en charge en France par l’assurance maladie et sont donc enregistrés dans ses bases de gestion" soulignent les chercheurs.

Chez les femmes jeunes, le recours à ces traitements (induction de l’ovulation, insémination artificielle ou fécondation in vitro) est assez stable bien que l’on observe une légère baisse entre 2008 et 2017. En revanche, on observe un bond de 24 % chez les femmes de 34 ans ou plus. "Ces tendances reflètent l’une et l’autre le phénomène de parentalité de plus en plus tardive dans les pays développés, un mouvement qui s’est amorcé au début des années 1970. Ainsi, les femmes jeunes essaient moins souvent d’avoir des enfants et l’effet sur le recours aux traitements de l’infertilité est faible car à ces âges, l’infertilité (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Grossesse : 5 aliments à éviter absolument
Plagiocéphalie : les recommandations de la HAS
Symphyse pubienne : pourquoi peut-elle devenir douloureuse pendant la grossesse ?
Noël : comment accueillir son premier animal de compagnie
Couches jetables : vers une restriction de produits chimiques à l'échelle européenne ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles