Publicité

Insomnie, prise de poids... Et si les hormones étaient en cause ? L'éclairage d'une endocrinologue

Ces substances naturelles sont produites par des glandes dites "endocrines", comme l’hypothalamus et l’hypophyse dans le cerveau, la thyroïde dans le cou, les glandes surrénales, les ovaires (femmes) et les testicules (hommes). Mais les reins, les intestins, le pancréas et même la graisse en sécrètent aussi. En circulant dans le sang, elles interviennent sur le métabolisme, la pression artérielle, la masse osseuse et musculaire, la glycémie, le sommeil, l’hydratation, la reproduction, la croissance, la puberté, la sexualité, les règles et la ménopause. "Ces “messagers” transmettent des informations vitales tout au long de la vie, explique le Dr Lecornet-Sokol, endocrinologue à La Pitié-Salpêtrière, à Paris, et coauteure d’un livre sur le sujet*. Pour le meilleur, et parfois le pire." En effet, un manque ou un excès d’hormones peut engendrer de multiples troubles : acné, perte de cheveux, prise de poids, syndrome prémenstruel, hypertension, diabète, ostéoporose, maladies de la thyroïde, troubles dépressifs, etc.

*Et si c’était hormonal ? avec Caroline Balma-Chaminadour, Hachette Bien-Être.

"Elles ne sont pas la source de tous nos déséquilibres", tempère la spécialiste. La difficulté est d’établir un diagnostic avec certains signaux. "La fatigue, par exemple, est autant le symptôme d’un état grippal que d’une dépression ou d’un diabète ignoré", ajoute-t-elle. En dosant certains éléments dans le sang ou les urines et en consultant un endocrinologue - spécialiste des glandes et des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite