Publicité

Insuffisance cardiaque : ces facteurs de risques sont encore trop méconnus

L’insuffisance cardiaque touche 1,5 million de personnes en France, estime l’Assurance Maladie. Cette maladie incurable nécessite un traitement médicamenteux, des mesures d’hygiène de vie et une surveillance constante des professionnels de santé.

Si l’Assurance Maladie écrit, dans un communiqué, que l’insuffisance cardiaque "devrait" progresser de 25% tous les 4 ans, ce nombre pourrait être sous-estimé, “car les malades tardent à être diagnostiqués”. Le nombre de cas d’insuffisance cardiaque “s’accroît tant pour les plus de 70 ans que pour les moins de 55 ans”. Parmi les raisons avancées, les spécialistes évoquent l'allongement de l'espérance de vie, mais aussi le tabagisme et la sédentarité.

Pour sensibiliser au dépistage de l’insuffisance cardiaque, l’Assurance Maladie redéploie, depuis le 13 mars, une campagne nationale baptisée “Insuffisance cardiaque : et si votre cœur essayait de vous dire quelque chose ?”. Une première diffusion avait eu lieu à l’automne 2022 pour renforcer la connaissance de la maladie ainsi que sur ses signes d’alerte. Pour mesurer le niveau des connaissances autour de l’insuffisance cardiaque, l’Assurance Maladie dévoile les résultats d’une *enquête BVA (un institut de sondage), menée sur 1 000 seniors de 60 ans et plus.

Selon les résultats de cette enquête, "la connaissance globale de l'insuffisance cardiaque est en progression" écrit l’Assurance Maladie, notant que 13% des personnes évaluées l’ont cité spontanément parmi les maladies cardiaques qu'elles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite