Iran : des femmes brûlent leur foulard lors de manifestations organisées après le décès de Mahsa Amini

© OZAN KOSE / AFP

Les manifestations se sont étendues en Iran pour la cinquième nuit consécutive après la mort d'une jeune femme arrêtée par la police des mœurs chargée de faire respecter un code vestimentaire strict aux femmes, a rapporté mercredi l'agence officielle Irna.

Des manifestants sont sortis dans les rues d'une quinzaine de villes d'Iran, bloquant la circulation, incendiant des poubelles et des véhicules de police, lançant des pierres sur les forces de sécurité et scandant des slogans hostiles au pouvoir. La police a utilisé des gaz lacrymogènes et procédé à des arrestations pour disperser la foule, a précisé l'agence.

Lire aussi >> C’est mon histoire : « Il était gay, iranien, et il risquait sa vie pour me voir en secret »

Des hommes et des femmes, dont beaucoup avaient ôté leur foulard, se sont rassemblés à Téhéran et dans d'autres grandes villes du pays, notamment à Mashhad (nord-est), Tabriz (nord-ouest), Rasht (nord), Ispahan (centre) et Kish (sud), ajoute l'agence. Le gouverneur du Kurdistan, Ismail Zarei Koosha, a déclaré mardi que trois personnes avaient été tuées lors des manifestations dans la province.

Sur cette vidéo, devenue virale, plusieurs femmes enlèvent leur foulard pour le brûler.

Mahsa Amini, âgée de 22 ans et originaire de la région du Kurdistan (nord-ouest), a été arrêtée le 13 septembre à Téhéran où elle était en visite avec sa famille, pour « port de vêtements inappropriés » par la police des mœurs, une unité chargée de faire respecter le code vestimentaire strict de la République islamique d'Iran pour les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi