Iris Mittenaere sans filtre sur ses complexes tenaces : "C’est une blessure qui reste à vie"

·5 min de lecture
CANNES, FRANCE - NOVEMBER 20: Iris Mittenaere (Miss France and Miss Univers 2016) attends the 22nd NRJ Music Awards on November 20, 2021 in Cannes, France. (Photo by Toni Anne Barson/FilmMagic) (Toni Anne Barson via Getty Images)

Ce vendredi 21 janvier 2022, TF1 diffuse un nouveau numéro de "Ninja Warrior". L’occasion de retrouver Iris Mittenaere en co-animatrice, aux côtés de Christophe Beaugrand et Denis Brogniart. Depuis ses sacres de Miss France et Miss Univers, la jeune femme a fait beaucoup de chemin. Mais désormais, elle n’hésite plus à se livrer sans réserve sur ses complexes d’enfance.

Pas toujours facile de trouver son propre chemin après avoir été élue plus belle femme de France en 2016, puis Miss Univers. Mais Iris Mittenaere ne cesse de prouver qu’elle peut le faire. Maintenant qu’elle a raccroché l’écharpe, la jeune femme originaire du Nord de la France file de beaux jours au côté de son compagnon, Diego El Glaoui. Côté pro, elle enchaîne les expériences, diverses et variées sur le petit écran ou sur les réseaux sociaux. Et lorsqu’elle donne des interviews, Iris Mittenaere ne joue plus la carte de la reine de beauté toujours bien dans sa peau et à l’aise avec son image, comme beaucoup pourraient s’y attendre.

Vidéo. La Minute d'Iris Mittenaere

Iris Mittenaere moquée et harcelée à l’école

De nombreux philosophes se sont accordé à le dire : beaucoup de choses se jouent dans l’enfance. S’il ne s’agit pas là d’une science exacte, l’adage populaire se vérifie à travers les témoignages. C’est le cas pour Iris Mittenaere. Bien avant de connaitre la consécration lors de concours de beauté, il lui a fallu essuyer les critiques acerbes de ses camarades d’école. "J’étais très complexée parce que j’étais très maigre" a-t-elle confié dans l’émission "Le QG" sur Youtube. Arrivée au collège, les choses empirent : "C’était assez difficile parce que je voyais les filles autour de moi qui commençaient à avoir des formes, que les garçons regardaient. Et moi pas du tout, j’étais très maigre."

Et même lorsqu’Iris Mittenaere tentait de ne pas se laisser gouverner par les regards critiques des autres collégiens, les conséquences mettaient un coup de plus dans sa confiance en elle : "Je mettais un short, tout le monde regardait mes jambes et mes chevilles comme si c’était un truc affreux. Je ne voulais pas forcément qu’on voit mon corps." Malheureusement, et comme beaucoup d’autres, Iris Mittenaere a vécu à son époque le harcèlement scolaire. Fléau qui, aujourd’hui encore, détruit de jeunes vies. "C’est horrible à dire, mais c’est tellement banal, a déploré Iris Mittenaere. On l’a tous subi, et on trouve tous ça presque normal. On s’est même tous moqué de quelqu’un un jour dans une cour de récré. Alors qu’on savait ce que ça faisait. On est vaches quand on est gamin." Arrivée aux études supérieures en chirurgie dentaire, là encore, les moqueries continuent. Cette fois à travers un surnom en référence à sa taille longiligne : "Pique à brochette".

Vidéo. Coups, moqueries... Iris Mittenaere se confie sur le harcèlement scolaire dont elle a été victime

"Un traumatisme d'enfance"

En 2016, Iris Mittenaere tient sa "revanche", comme elle l’a souvent dit elle-même. Son sacre lors du concours Miss France, puis celui de Miss Univers la propulse sur le devant de la scène en un rien de temps. La voilà maintenant sous le feu des projecteurs, scrutée, admirée… mais aussi critiquée. Pas toujours facile pour l’enfant et l’ado qui sommeillent en elle. "C’est difficile. On a beau te dire que tu es belle tous les jours, quand tu as un traumatisme d’enfance, je pense que tu n’arrives pas à le surmonter totalement" a-t-elle récemment avoué dans un entretien accordé au Youtubeur Hugodécrypte, dans l’émission "Mashup". "Aujourd’hui, j’ai beaucoup plus confiance en moi. J’essaie en tout cas, je me bats tous les jours pour avoir confiance en moi et me dire que je suis suffisante… mais ce n’est pas évident." À 28 ans, Iris Mittenaere ne veut plus cacher ses failles, et pointe du doigt les conséquences indélébiles des moqueries et brimades : "C’est une blessure qui reste à vie. On ne s’en rend pas compte, mais des années plus tard on le ressent toujours."

Vidéo. Iris Mittenaere : ses sacres de Miss France et Miss Univers auraient pu ne jamais se produire

Désormais classée au rang de super star (ou influenceuse) sur les réseaux sociaux, Iris Mittenaere s’assume plus que jamais, pendant que sa "plaie est en train de se panser". Désormais, les remarques acerbes ne viennent plus de ses camarades d’école, mais d’internautes malveillants qui n’hésitent pas à relever la moindre de ses particularités physiques. Mais cette fois, Iris Mittenaere ne veut plus se laisser faire. En 2021, elle avait poussé un coup de gueule contre les rumeurs de grossesse à son sujet : "3 fois par an, on m’apprend donc que je suis enceinte… Cet été de nombreuses personnes y croyaient. J’ai même eu droit à des ‘Toutes mes félicitations’ dans certains endroits où j’allais… Je ne sais pas trop comment le prendre." Quand des internautes s’étaient permis d’émettre des remarques sur l’une de ses photos, Iris Mittenaere avait aussitôt répliqué : "Réponse collective : non, je n’ai juste pas rentré mon ventre. J’ai souvent le ventre qui gonfle. Et ça me gonfle de le rentrer. La moitié de mes copines ont ce problème-là..." À l’aube de ses 29 ans (qu’elle fêtera le 25 janvier prochain), Iris Mittenaere a décidé de faire tomber les tabous.

VIDÉO - Miss France archaïque ? Iris Mittenaere veut “donner un coup de pied dans la fourmilière”

À lire aussi :

>> "Je me suis révélée en tant que femme" : Iris Mittenaere, plus sexy que jamais pour Kamel Ouali au Paradis Latin

>> Iris Mittenaere dans Fort Boyard : "incroyable", "trop forte", l’ex-Miss France épate les internautes !

>> Iris Mittenaere critiquée sur son physique : elle répond avec le sourire et fait taire tout le monde !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles