Isabelle Carré a fait une tentative de suicide : "J'ai tenté de m'effacer de la vie"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
LA ROCHELLE, FRANCE - SEPTEMBER 18: Isabelle Carre attends the photocall for
Isabelle Carré a toujours évoqué sa santé mentale sans tabou. (Photo by Sylvain Lefevre/Getty Images)

De plus en plus de personnalités estiment qu'il est de leur devoir de mettre leur célébrité au profit de la bonne cause, notamment en évoquant la question de la santé mentale. C'est notamment le cas d'Isabelle Carré. Autrice et actrice, invitée ce mercredi 8 juin 2022 du concours "Si on lisait à voix haute" sur France 5, elle a plusieurs fois évoqué la tentative de suicide faite pendant son adolescence.

D'Isabelle Carré, on connaît le roman "Les Rêveurs", grand succès de l'année 2018. Mais aussi ses nombreux rôles au cinéma, à la télévision et au théâtre, qui lui ont notamment permis de décrocher le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Se souvenir des belles choses", ainsi que le Molière de la comédienne à deux reprises pour "Mademoiselle Else" (1999) et pour "L'Hiver sous la table" (2004). Mais la comédienne et autrice est également connue pour son franc-parler, notamment en ce qui concerne les épreuves qu'elle a traversées durant sa jeunesse et qui ont marqué sa vie à jamais.

Une tentative de suicide à l'adolescence

C'est un amour de jeunesse qui a donné envie à Isabelle Carré d'en finir, pendant ses jeunes années. "La raison la plus déterminante pour tenter de m'effacer de la vie, a été un chagrin d'amour", a-t-elle confié en 2020 à l'antenne d'Europe 1. Cette peine a été la goutte de trop pour l'adolescente qui traversait déjà une période difficile, déçue de ne pas briller dans sa passion pour la danse : "Je me rêvais danseuse, mais je n'étais pas douée. Donc je peinais au dernier rang avec des professeurs très sévères. Ce renoncement à la danse classique, qui était vraiment une passion, a été mon premier chagrin d'amour. Et le deuxième, c'était un garçon. Je me suis rendu compte, qu'il sortait avec moi à cause d'un pari et pas du tout parce qu'il m'aimait." Une réalisation violente qui lui brise alors le coeur, et a manqué de briser sa vie.

Après avoir tenté de mettre fin à ses jours, la future comédienne est placée dans le service psychiatrique de l'hôpital Necker-Enfants malades, qu'elle décrit comme "un endroit assez sombre", mais qui lui a permis de prendre conscience de la valeur de la vie. Notamment grâce à une révélation pour le métier d'actrice. "J'ai vu pour la première fois, dans une toute petite télé d'un des patients, Romy Schneider dans le film Une femme à sa fenêtre. Elle avait une réplique qui disait 'préférer les risques de la vie aux fausses certitudes de la mort'." Une phrase qui l'a marquée, dont elle a fait un talisman pour se protéger. "J'ai voulu rejouer ces phrases, mais comment ? En m'inscrivant dans un cours de théâtre", précisait-elle à l'antenne avant de conclure : "L'art est beaucoup plus qu'une façon de se distraire."

Le pouvoir des mots

Des mots peuvent sauver des vies, Isabelle Carré en a la certitude, et elle l'a de nouveau évoqué à l'antenne de France Inter en 2022, touchée par la chanson de Stromae dans laquelle il déclare : "J'ai parfois eu des pensées suicidaires ; Et j'en suis peu fier ; On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire ; Ces pensées qui nous font vivre un enfer ; Ces pensées qui me font vivre un enfer." "Moi, comme l'a dit Stromae dernièrement à la télévision, qu'il pensait à en finir, j'ai pensé à en finir. Que se serait-il passé si, dans ce service de l'hôpital Necker, je n'étais pas tombée sur cette phrase, dite par Romy Schneider, dans une petite télévision ? (...) Cette phrase m'a réveillée."

Vidéo. Stromae se livre sur sa santé mentale avec le nouveau single "L'Enfer"

Mieux : elle a tracé pour elle un chemin plus lumineux : "Je crois qu'il y a des mots qui peuvent nous sauver, comme je crois qu'il y a des représentations qui peuvent ne pas seulement nous sauver une soirée, mais nous sauver tout entier." Son métier d'actrice est en quelque sorte sa bouée de sauvetage, expliquait-elle au JDD. Son métier d'autrice également : "Je suis une Cocotte-Minute sans la possibilité de m'exprimer à travers les mots des autres. J'ai toujours été là, mais j'ai toujours été cachée. Je vivais dans la vie des autres. Ils me donnaient l'autorisation de m'extérioriser. Les Rêveurs me permettent enfin de m'exprimer avec mes propres mots."

Elle veut parler de santé mentale

Aujourd'hui encore, Isabelle Carré ne cache pas ses blessures et ses failles. Bien au contraire : elle en parle pour montrer aux autres qu'ils ne sont pas seuls. Dans les colonnes de Psychologies, elle évoquait récemment l'impact du théâtre sur son état émotionnel : "En ce moment, au théâtre, je dois pleurer à chaudes larmes tous les soirs. Croyez-moi, c’est plus fatigant qu’un rôle comique ! J’en sors lessivée… mais contente, soulagée. Parce que j’ai laissé libre cours à ce magma d’émotions que je porte en moi. Je pense qu’il est bien plus éreintant, à terme, de ne jamais exprimer ses émotions, de les glisser sous le tapis chaque jour comme autant de bombes à retardement."

La comédienne revendique le droit de montrer sa fragilité : "Il me semble que notre société souffre beaucoup de l’injonction d’assurer en permanence, de se montrer solide, maître de ses émotions. Une personne qui arriverait le matin au bureau en pleurant, ça la ficherait mal, certes ! Et pourtant, est-ce que ce serait si mauvais ? Est-ce que cela ne lui permettrait pas ensuite d’être plus disponible pour son travail et plus sereine avec les autres ?" Et de conclure : "Évidemment, quand on vous demande de faire plusieurs prises en éclatant en sanglots, c’est émotionnellement exigeant, cela peut sembler dingue. Mais je crois plus dingue encore et plus usant de tout garder en soi."

À LIRE AUSSI

>> "J'ai ce fantasme-là chevillé au corps" : Isabelle Carré prête à changer de vie ? (VIDEO)

>> Isabelle Carré rend hommage aux "femmes courageuses" du #MeTooThéâtre

>> Molières : Isabelle Carré évoque le mouvement Me Too Théâtre dans son discours d’ouverture

À voir également : Thomas Sotto surpris par un talent caché d'Isabelle Carré : "Où est-ce que vous avez appris ça ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles