Publicité

Isabelle Huppert sous le feu des critiques au théâtre pour son interprétation de Bérénice

Si le metteur en scène italien Romeo Castellucci est connu pour son théâtre fondé sur la totalité des arts, son interprétation du Bérénice de Racine a totalement paumé le public et la critique.

Interprété par Isabelle Huppert, le rôle principal éclipse visiblement tout le reste dans cette version pour le moins revisitée.

Brouillard omniprésent sur scène, voix traitée au Vocoder, diction intentionnellement altérée... Certains spectateurs disent avoir souffert « jusqu'à la nausée » au Théatre de la Ville à Paris, où la pièce est jouée jusqu'au 28 mars. D'autres n'ont pas hésité à interpeller haut et fort la comédienne sur scène. « ON COMPREND RIEN A CE QUE TU DIS, ISABELLE », aurait ainsi lancé un amateur de théâtre mécontent, selon le journaliste du Figaro Alban Barthélémy. Les rires et huées ont fusé, des sièges se sont vidés... mais Isabelle Huppert, stoïque, a mené à bien son éprouvante performance et a salué fièrement les spectateurs à la fin de la pièce, que les mines soient déconfites ou ravies.

Côté presse, si pour Slate « on ne voit rien et on entend mal », les journalistes de Libération disent être sortis « la gorge serrée et les larmes aux yeux. D’émotion et de colère mêlées… » France Info souligne la beauté des costumes de la styliste Iris Van Herpen, et Le Monde évoque « l’univers plastique et envoûtant de la mise en scène », sans que toutefois « la greffe » prenne.

En tout cas, ce Bérénice de Romeo Castellucci avec Isabelle Huppert aura réussi un pari : tout le monde en parle.