Publicité

IVG : Aurore Bergé dénonce « le travail de sape » de la droite américaine

Au siège de l’ONU, la ministre française a vanté l’inscription de l’IVG dans la Constitution française, accélérée par la situation aux États-Unis.

La ministre française à l'Égalité femmes-hommes Aurore Bergé a dénoncé mardi soir le « travail de sape » de la droite américaine de Donald Trump « contre les droits des femmes » qui a conduit selon elle à l'annulation par la Cour suprême en 2022 de la protection fédérale de l'avortement.

« Malheureusement, le travail de sape a déjà été conduit aux États-Unis. Je ne sais pas comment il pourrait aller plus loin », a jugé Mme Bergé à New York, interrogée sur les conséquences pour les droits sexuels et reproductifs d'une réélection en novembre de l'ex-président américain.

« Le travail très patient sur le renouvellement des (juges) de la Cour suprême, ce travail de l'ombre que les républicains et les plus durs d'entre eux ont opéré, a conduit à ce qu'il y ait une majorité qui s'exerce contre les droits des femmes, contre les droits LGBT, contre un certain nombre de libertés fondamentales. C'est une évidence », a-t-elle déclaré aux journalistes.

Lire aussi >>  Que change l’inscription de l’IVG dans la Constitution ?

« Diplomatie féministe »

Aurore Bergé conduit cette semaine au siège de l'ONU une délégation de 80 personnes devant la Commission sur la condition de la femme pour « porter » devant la communauté internationale une « diplomatie féministe » et vanter l'inscription du droit à l'avortement dans la Constitution française, une première mondiale. « C'est parce qu'il y a eu la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi