Japon : la « boîte à bébés », dispositif controversé pour abandonner son nourrisson

© Philip FONG/AFP

À l’hôpital Jikei, au Japon, un dispositif unique permet aux parents d’abandonner leur nourrisson dans une « boîte à bébés » depuis 2007.

La « boîte à bébés ». À entendre le terme, on s’imagine immédiatement une jolie métaphore pour désigner, qui sait, un landau, un berceau ou autre couveuse. Et pourtant le dispositif, unique au Japon, illustre parfaitement la définition-même d’une « boîte à bébés ».

L’AFP s’est rendu à l’hôpital Jikei, dans la ville de Kumamoto, la plus peuplée de l’île de Kyushu. Depuis 2007, cet établissement catholique, en plus de proposer un programme d’accouchement sous X lui aussi unique dans le pays, a mis en place une « boîte à bébés » permettant à tout parent d’y abandonner anonymement son enfant.

Un dispositif plus que décrié par une partie de la communauté japonaise, que le médecin-chef de l’hôpital, Takeshi Hasuda, justifie par la nécessité d’aider les « femmes qui ont honte », pensant « avoir fait quelque chose d’horrible » en tombant enceinte « et qui ont très peur ». « Un endroit comme le nôtre, qui ne refuse personne […] compte beaucoup » pour ces jeunes mères en détresse, souligne le médecin.

Accompagnement psychologique des mères

Lorsqu’un nourrisson est déposé dans la « boîte à bébés », large casier décoré de cigognes et équipé d’un matelas soigneusement entretenu, une alarme retentit dans le service et les membres du personnel accourent pour le récupérer le plus rapidement possible, dans la minute si cela est faisable. Le but est évidemment de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Un bébé de 14 mois retrouvé mort après avoir été oublié dans une voiture dans les Pyrénées-Atlantiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles