Publicité

Jeûne intermittent : 16/8, bienfaits, risques, comment ça fonctionne ?

On observe de plus en plus de personnes engagées dans la pratique du jeûne intermittent ces 20 dernières années, c’est-à-dire dans le contrôle strict de leur rythme d’alimentation. L’idée sous-jacente est que le moment de prise des repas compte autant que la quantité ou la nature de ce que nous mangeons. Le jeûne intermittent 16/8 prône ainsi une alimentation réduite à une fenêtre de 8 heures par 24 heures. Découvrez quels sont les principes du jeûne intermittent, les bienfaits attendus et les risques qu’il peut présenter.

Le jeûne intermittent 16/8 repose sur le principe simple suivant : vous mangez sans restriction calorique pendant 8 heures, puis vous jeûnez les 16 heures suivantes. Par jeûne, on entend le renoncement à tout aliment solide et à toute boisson calorique. Vous pouvez en revanche boire de l’eau, du café noir sans sucre, des tisanes et du thé pendant le jeûne. Il est même essentiel que vous pensiez à bien vous hydrater (à raison de 1,5 à 2 litres de liquide par jour environ). L’idée est d’allonger la période au cours de laquelle vous ne vous alimentez pas, au-delà de celle du seul sommeil. Selon vos contraintes professionnelles et personnelles, vous pouvez choisir de prendre vos repas en début de journée (petit-déjeuner et déjeuner) ou plus tardivement (déjeuner et dîner), pour respecter la contrainte 16/8 du jeûne intermittent.

Ce jeûne intermittent repose sur la conviction qu’à l’instar de la nécessité de faire attention à la qualité et à la quantité de ce que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite