Mort de Jean-Luc Delarue : les confidences de Sophie Favier sur les derniers jours de l'animateur

"Ce que j’ai aimé chez lui c’est qu’il était cabossé, il avait beaucoup souffert jeune, petit", explique Sophie Favier. Lorsqu'elle fait la connaissance de Jean-Luc Delarue, l'animatrice se souvient d'avoir été éblouie. "C’est un homme de lumière, d’une grande exigence intellectuelle", confie-t-elle. Tout en continuant à l'évoquer au présent, elle révèle qu'à ses yeux, c'est un homme qui se place "au dessus du lot", tant il était brillant. Une autre rencontre l'a profondément marquée, quelques temps seulement avant la mort de Jean-Luc Delarue. "J’ai eu la chance de rencontrer une autre personne qui le connaissait de manière thérapeutique, elle l’a accompagné en fin de vie. Je peux le dire maintenant parce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles