Jennifer Aniston pousse un coup de gueule contre les rumeurs "blessantes" de grossesse qui la ciblent depuis des années

·3 min de lecture
LOS ANGELES, CALIFORNIA - DECEMBER 08: Jennifer Aniston poses with the Sherry Lansing Leadership Award at The Hollywood Reporter 2021 Power 100 Women in Entertainment, presented by Lifetime at Fairmont Century Plaza on December 08, 2021 in Los Angeles, California. (Photo by Amy Sussman/Getty Images for The Hollywood Reporter) (Amy Sussman via Getty Images)

Dans un récent entretien accordé au Hollywood Reporter, Jennifer Aniston a fait passer un message fort et nécessaire. Lasse des nombreuses rumeurs autour de sa vie privée et d’une probable grossesse, l’actrice de 52 ans dénonce des remarques "blessantes" qui l’ont trop souvent ciblée.

C’est sans aucun doute l’une des stars les plus puissantes du monde d’Hollywood. Propulsée sur le devant de la scène grâce à son rôle de Rachel Green dans la série désormais mythique Friends, Jennifer Aniston est de celles qui comptent dans l’industrie. Mais avec le succès sur le petit et grand écran est venue la pression médiatique. Scrutée, analysée, épiée… la star de 52 ans a dû apprendre à composer avec les remarques désobligeantes d’une audience qui a plus d’une fois dépassé les limites de l’intime. Si son histoire d’amour passée avec Brad Pitt a un temps agité les foules, Jennifer Aniston a aujourd’hui décidé de se dresser face aux discussions passionnées autour d’un sujet en particulier : une hypothétique grossesse.

Vidéo. La Minute de Jennifer Aniston

Jennifer Aniston dénonce les rumeurs de grossesse

Jennifer Aniston n’a pas d’enfants, comme des millions d’autres femmes. Qu’il s’agisse d’un choix ou non, ce sujet est sans cesse remis sur la table lorsqu’il s’agit d’évoquer la vie privée de la star. Et cette dernière ne veut plus ignorer la situation. Dans un entretien accordé au Hollywood Reporter, l’actrice de 52 ans a dénoncé les remarques "blessantes et simplement méchantes" sur le fait qu’elle n’est pas mère. Si elle est bien consciente que "les gens se projettent certainement" sur elle, Jennifer Aniston a cette fois décidé de se livrer sans fard sur l’impact des nombreuses rumeurs de grossesse sur sa santé mentale. 

Pour l’iconique interprète de Rachel Green, il est plus que jamais important d’attirer l’attention sur les conséquences néfastes des commentaires intrusifs autour de la maternité, qu'il s'agisse de son cas personnel ou de celui d'une autre : "J’avais l'habitude de tout prendre personnellement – les rumeurs de grossesse et toutes ces suppositions disant : ‘Oh, elle a choisi sa carrière plutôt qu’avoir des enfants’." Mais ces remarques, en plus d'être intrusives, peuvent mettre le doigt sur des thématiques plus douloureuses encore, comme le déplore Jennifer Aniston : "Mais je me disais : ‘Vous n'avez aucune idée de ce qui se passe pour moi personnellement, médicalement, pourquoi je ne peux pas… est-ce que je peux avoir des enfants ?’ Ils n’en savaient rien." 

Vidéo. "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

Un coup de gueule contre le "double standard"

Par ailleurs, Jennifer Aniston a dénoncé la représentation de la femme dans nos sociétés, encore trop souvent liée à son statut matrimonial. Et puis il y a ce fameux "double standard" qui subsiste dans le monde du septième art et bien d’autres univers : "Les hommes peuvent être mariés autant de fois qu'ils le souhaitent, ils peuvent épouser des femmes [plus jeunes] dans la vingtaine ou la trentaine. Les femmes n'ont pas le droit de faire ça." Si le chemin est encore sinueux, Jennifer Aniston et bien d’autres ont décidé de monter au créneau pour, plus que jamais, dénoncer cette pression sociale qui pèse sur elles.

À lire :

>> Jennifer Aniston encense son ex-mari Brad Pitt en pleine interview promo

>> Jennifer Aniston : ce métier insolite qu'elle a exercé avant de percer

>> On est fans de ce calendrier de l'Avent beauté 100% Friends

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles