Jennifer Lopez : retour sur son ascension spectaculaire

Alice Augustin

Cinéma, mode, concerts… Rien ni personne ne résiste à Jennifer Lopez. Retour sur le parcours d’une quinqua aussi glamour que combative.

Titillez-la sur son succès et J.Lo la boxeuse vous renvoie dans les cordes sans ménagement. Célébrée par le magazine américain « GQ » en novembre dernier – « icône de cinéma, icône pop mondiale et icône mode virale », voilà pour l'intro dithyrambique ouvrant son portrait –, la star n'a guère apprécié qu'on lui rappelle les reliefs parfois accidentés de sa carrière : « Ne me parlez pas de come-back ! Je suis là depuis des années ! » L'impudente journaliste n'était-elle pas dépêchée dans son sublime penthouse surplombant Manhattan pour dresser un portrait flatteur ? Il faut dire qu'au moment de cette rencontre Jennifer Lopez a le vent en poupe, façon tempête. Le film « Queens », de Lorene Scafaria, dans lequel elle interprète Ramona, une stripteaseuse qui, aidée d'un gang de filles, empoisonne ses clients afin de les racketter, remporte un succès critique inattendu. La presse même la plus intello salue sa prestation impeccable, les réseaux sociaux la voient déjà nommée aux Oscars. Et c'est aussi la mode qui ressuscitait, pardon, célébrait l'icône R'n'B. Dans un saisissant effet de « déjà-vu », Lopez affole alors la fashion week de Milan en défilant dans la célébrissime robe vert tropical portée précédemment, en 2000, aux Grammy Awards et recréée deux décennies plus tard par Donatella Versace. Un buzz planétaire qui vient ponctuer une tournée mondiale à guichets fermés, It's My Party, à l'occasion de ses 50...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi