Jessica Thivenin dénonce le harcèlement dont elle a été victime lors de ses grossesses : "On m'a dit : ‘j’espère que ton enfant va mourir’"

Jessica Thivenin livre un puissant témoignage sur ses grossesses difficiles :
Jessica Thivenin dénonce le harcèlement dont elle a été victime lors de ses grossesses : "On m'a dit : ‘j’espère que ton enfant va mourir’"

Jessica Thivenin est sans aucun doute l’une des influenceuses de télé-réalité les plus connues. Ces dernières années, la jeune femme a vécu deux grossesses particulièrement difficiles. Aux côtés de son mari, Thibault Garcia, elle a choisi de ne faire aucun tabou à ce sujet, dénonçant au passage les critiques nauséabondes dont elle a fait l’objet tout au long de ces mois difficiles.

Propulsés par l’émission de télé-réalité "Les Marseillais", Jessica Thivenin et Thibault Garcia forment un couple star. Parents de deux enfants, Maylone né en 2019 et Leewane, née en 2021, ils ont traversé des moments particulièrement éprouvants avant de pouvoir goûter aux joies d’une famille heureuse. Récemment, Jessica Thivenin a conté sa douloureuse histoire de maternité dans les pages de son livre "Mes enfants, mes batailles". L’occasion aussi de dénoncer la violence que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux.

Vidéo. Jessica Thivenin, son fils "mort" deux fois : en pleurs, elle détaille ces scènes d'horreur

"Je commence à voir des choses qui ne sont pas vraies, que mon fils est mort"

En avril 2019, Jessica Thivenin et Thibault Garcia font sensation sur Instagram - où ils sont chacun suivis par des millions d’abonnés - en annonçant une heureuse nouvelle : l’arrivée prochaine de leur premier bébé. Aux anges, la jeune femme partage fièrement avec ses fans son ventre arrondi et son impatience à l’idée de devenir maman. Mais le couple, installé à Dubaï depuis plusieurs années, va vite déchanter. Le gynécologue annonce alors à Jessica qu’elle risque de subir une grossesse compliquée. "Je n’avais plus qu’un centimètre de col (…) S’il s’ouvre, le bébé est dehors. Du coup, c'est très compliqué. Donc j'ai dû rester allongée pendant des mois et des mois", a expliqué la star de télé-réalité dans un entretien accordé à Brut. Plus de deux ans après, elle se souvient encore de cette période éprouvante : "C’était très, très long. J'ai beaucoup pleuré, j'avais mal de partout, j'avais mal aux os, je ne pouvais rien faire. Je me levais une fois par jour, je faisais ma douche le matin, et après je demandais tout à mon mari."

Mais Jessica Thivenin n’a pas le choix : ses millions d’abonnés réclament sa présence. "Moi, je n’avais jamais entendu parler de quelqu'un d’alité enceinte. J’étais obligée de dire ce qui se passait parce qu'on allait très bien voir que je n'étais plus debout" confie-t-elle à Brut, expliquant que c’est à cet instant qu’elle a pris conscience que "les grossesses, il y en a plein à problèmes". Un geste fort puisque les réseaux sociaux sont souvent l’endroit où les apparences priment, et où il est parfois bien difficile de déconstruire les préjugés, certains préférant n’afficher que le bon au détriment sans doute de la vérité.

Une fois né, le cauchemar du petit Maylone et de ses parents continue : le bébé a eu une atrésie de l’oesophage : "Son tuyau par lequel il doit manger n’était pas formé, il ne pouvait pas manger, et c’était relié aux poumons. J’ai un peu culpabilisé, parce qu’évidemment je me suis dit : ‘Mais j’ai mal formé mon bébé’ Il y a des gens qui disaient de la merde, que notre bébé était mort, qu’il avait de gros problèmes" expliquait-elle en larmes sur Instagram. Car en plus de l’angoisse, Jessica Thivenin et Thibault Garcia ont dû subir les attaques acerbes des haters. Aux pires moments.

Un jour, alors que le couple et leur enfant sont au restaurant avec des amis à Dubaï, tout bascule : "Je lui donne le biberon, et très rapidement, ça tourne au cauchemar, explique Jessica Thivenin à Brut. Je me rends compte qu’il commence à changer de couleur, à devenir gris, bleu… je le donne à mon mari parce que je suis complètement paniquée, je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas quoi faire d’un nourrisson qui change de couleur." Après avoir tapé dans le dodo de son petit bébé, la jeune maman a une vision d'horreur : "Je vois un peu de sang qui sort de la bouche. Donc là je commence à paniquer. Tout le monde panique en fait." Sans réfléchir, les jeunes parents et le petit Maylone sautent dans un taxi : "Là mon mari l’a dans les bras. Je lui demande comment il est. Il me dit qu’il est mort, que c’est trop tard. Je ne peux pas accepter que mon fils soit mort" sanglote Jessica Thivenin, encore très éprouvée par ce souvenir douloureux.

Assise sur la banquette arrière du taxi, elle décide de prendre les choses en main : "J’ai l’idée de lui faire le massage cardiaque, parce qu’il n’y a plus que ça à faire de toute façon, il ne respire plus. Sa chemise, je l’ai ouverte, il n’y a pas d’air qui passe, il n’y a rien." Au bout de trois massages cardiaques, elle entend "une toute petite lueur de respiration. C’était petit, minime, c’était nul, c’était pas une belle respiration, mais c’était déjà tellement énorme." Jessica Thivenin l’avoue, elle s’est sentie "obligée" de communiquer avec ses fans sur les réseaux sociaux lorsque son fils a rencontré tous ces problèmes de santé : "Je commence à voir des choses qui ne sont pas vraies, que mon fils est mort, que c’est pour ça qu’on a disparu. Et surtout, je veux dire aux gens d’apprendre les gestes de premiers secours" lançait-elle à ses abonnés sur Instagram, en larmes.

Vidéo. Jessica Thivenin trompée par Thibault Garcia ? Menacé de mort, il brise enfin le silence

"Je peux perdre ma fille à tout moment et les gens se disent ‘on va sonner chez elle’"

Dans cette période douloureuse, et alors que le petit Maylone a plus d’une fois fait de grosses frayeurs à ses parents, Jessica Thivenin a bénéficié d’une vague de soutien provenant des réseaux sociaux, avec de nombreux message bienveillants. Mais il y en a d’autres plus abjectes, comme elle a choisi de le dénoncer face à la caméra de Brut : "Il y a des gens qui me disent ‘bien fait pour toi’, ‘j’espère que ton enfant va mourir’, ‘Tu ne le mérites pas, le pauvre.’" Du harcèlement en bonne et due forme. Soudés, les jeunes parents ont affronté tout cela sans jamais faillir. Mais le temps va très vite mettre leur couple à l’épreuve.

Deux ans plus tard, cette fois Jessica Thivenin est enceinte d’une petite fille. Une deuxième grossesse qui s’avère là encore très compliquée : "On me dit que mon col recommence à se raccourcir, qu’il va falloir que je sois encore cerclée. Je suis alitée, et là forcément avec un enfant déjà qui est un bébé, qui a besoin de moi, je me sens nulle, impuissante" raconte Jessica Thivenin. S’ensuivent d’importantes disputes de couple dans leur maison du sud de la France, qui vont même mener à une rupture : "Les gens nous voyaient comme LE couple, mais en fait, c’est une catastrophe à l’intérieur, une catastrophe." Il leur faudra l’intervention d’un psychologue pour se remettre de tout cela.

Dans le même temps, Jessica Thivenin fait tout pour mener à bien sa grossesse à risque. "À 5 mois, ma fille me fait perdre les eaux dans la nuit. Pas que les eaux, il y avait du sang aussi" se souvient-elle. Les médecins sont pessimistes, mais le couple tient bon. Pourtant, leurs fans ne leur rendent pas la tâche facile. Cette fois, l’enfer ne se déroule pas sur les réseaux sociaux, mais bien dans la vraie vie. Plusieurs personnes viennent sonner chez eux chaque jour, chaque nuit.

"À ce moment-là, j’avais juste envie d’être personne et de disparaitre" raconte Jessica Thivenin. En story Instagram, elle avait d’ailleurs interpellé, en larmes, ses abonnés : "Je trouve ça fou. Je peux perdre ma fille à tout moment et les gens se disent ‘on va sonner chez elle’. Mais, ils ont quoi dans la tête ?! Et je me dis qu’en fait on est connus, on est des animaux, on n'a pas le droit d’avoir des moments difficiles." Finalement, la petite Leewane est arrivée au bout de 7 mois de grossesse. Après des semaines passées en néonatalogie, Jessica Thivenin et Thibault Garcia ont pu vivre à 4, un peu plus sereinement. Aujourd'hui, la jeune maman ne veut plus rien garder pour elle, afin de déconstruire les idées autour de la grossesse et de la maternité, des sujets souvent sacralisés au détriment du vécu des jeunes mamans.

À lire aussi :

>> Jessica Thivenin enceinte : "Ne venez pas me demander des photos dans ma chambre d'hôpital"

>> Jessica Thivenin trompée par Thibault Garcia et quittée pendant sa grossesse ? Ils réagissent, "On a eu des moments de faiblesse"

>> Jessica Thivenin a accouché d'une petite fille après une grossesse difficile

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles