Jeu du foulard, le défi dangereux qui dure depuis trente ans

Lorenzo Calligarot
·1 min de lecture

Une jeune Italienne de 10 ans est morte après avoir pratiqué ce jeu de non-oxygénation sur TikTok. Retour sur les origines et les moyens de lutter contre cette pratique dangereuse pour les enfants.

C’est un drame qui a bouleversé l’Italie. Le 20 janvier, Antonella, 10 ans, est retrouvée inanimée par sa petite sœur de 5 ans, dans leur maison familiale. La jeune fille, originaire de Palerme, est morte asphyxiée alors qu’elle participait à un défi, le jeu du foulard, sur TikTok. « Nous ne savions pas qu'elle participait à ce jeu. Je savais qu'Antonella allait sur TikTok pour des chorégraphies, pour voir des vidéos. Mais comment pouvais-je imaginer cette atrocité ? », a déploré le père de la fillette dans les colonnes de La Repubblica. « Ma fille, ma petite Antonella qui meurt à cause d'un jeu extrême sur TikTok : comment puis-je l'accepter ? » a-t-il ajouté. 

Les autorités tentent pourtant d’endiguer depuis plusieurs années ce « jeu » du foulard, qui porte mal son nom et qui consiste à se bloquer la respiration, jusqu’à l'évanouissement pour connaître des sensations fortes. La pratique engendre beaucoup d’accidents, dont certains s’avèrent mortels. En réaction à ce sordide fait divers, l’Italie a annoncé le 22 janvier avoir bloqué provisoirement l’accès de TikTok aux utilisateurs dont l’âge n’est pas garanti. Une mesure forte certes, mais qui ne devrait pas stopper les accidents dus aux jeux de non-oxygénation.

Un jeu dangereux connu depuis longtemps

En effet, ce phénomène est connu depuis plusieurs dizaines d’années et chaque génération expérimente plus ou moins ces jeux dangereux caractérisés par la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi