Publicité

Jeune maman : voici comment mieux gérer vos nuits

Certaines périodes de la vie mettent à mal leur sommeil. Grossesse, bouffées de chaleur… Autant d'événements qui hachent leur temps de repos. Nos conseils pour une bonne récupération.

La grossesse, une période mouvementée

« En début de grossesse, les femmes ne se plaignent pas vraiment de troubles du sommeil, constate le Dr Brigitte Letombe. Durant les premiers mois, elles ont plutôt envie de dormir en permanence, du fait de l'inondation hormonale de progestérone. » Au deuxième trimestre, le temps de sommeil redevient « normal », mais sa qualité diminue.

À découvrir également : Héloïse Junier, psychologue spécialiste de la petite enfance : « Un bébé qui se réveille la nuit, c'est normal ! »

C'est au troisième trimestre que les nuits se montrent pénibles. La femme enceinte souffre en effet plus souvent d'un reflux gastro-œsophagien. L'utérus appuyant sur la vessie – ce qui réduit sa capacité –, le besoin de se lever la nuit pour uriner (nycturie) devient aussi plus fréquent. Sans parler de la difficulté à trouver une position confortable…

A cause de ces micro-éveils, le repos est moins réparateur. « On conseille alors de compenser par de courtes siestes », confie Brigitte Letombe. Il ne faut pas hésiter à s'octroyer ces parenthèses dans la journée. D'autant que trop peu de sommeil favorise l'hypertension et les naissances par césarienne.

Le post-partum miné par la fatigue

« Les femmes qui allaitent à la demande, notamment, désorganisent parfois leur rythme dans les premiers mois », constate le Dr Marie-Françoise Vecchierini, membre du conseil scientifique de l'Institut national du...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi