John Lennon : la douzième demande de libération de son assassin a été rejetée

© LFI/ABACAPRESS.COM

En décembre 1980, Mark Chapman assassinait John Lennon. Quarante-deux ans plus tard, sa douzième demande de libération conditionnelle vient d’être rejetée.

C’était le 8 décembre 1980, devant le Dakota Building de la 72e rue, à New York. Mark Chapman, âgé de 25 ans, tirait cinq balles et tuait John Lennon. Début septembre 2022, sa douzième demande de libération conditionnelle a été refusée, annonce « CNN ».

À lire aussi >> Destin brisé : John Lennon, l’icône qui chantait la paix

Sa douzième demande de libération depuis 2000

En juin 1981, six mois après avoir assassiné la star internationale John Lennon, Mark Chapman plaide coupable. Dans la foulée, il est reconnu coupable de meurtre au second degré et condamné à la prison à vie. Il est incarcéré à la prison de Green Haven, à New York.

Depuis 2000, l’assassin peut demander sa liberté conditionnelle. Cette demande est tous les deux ans et toujours refusée. Mark Chapman est désormais âgé de 67 ans.

« CNN » souligne les récents regrets exprimés par l’Américain. Lors d’une demande de libération conditionnelle, en 2018, il a affirmé : « Chaque année qui passe, je me sens de plus en plus honteux. » « Je suis désolé pour mes actions, je suis désolé pour mon crime », a-il ajouté.

En 2020, il a évoqué les raisons de son acte, selon des propos relayés par « ABC News » : « À ce moment-là, je me disais qu’il vivait de la musique (…) Cela m’a rendu jaloux et en colère lorsque je comparais à la façon dont moi je vivais. Il y avait de la jalousie (…). Il était tellement connu, incroyablement connu. C’est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi