Journée internationale des droits des femmes : Margaux - "La rue ça peut faire peur avec toutes les agressions et le harcèlement. La "reprendre" dans un un but concret, ça m’a motivée"

A Paris et dans d’autres villes de France, un groupe de jeunes femmes a décidé de reprendre la rue, un espace public souvent hostile au sexe féminin… en collant des affiches. Le collectif "Collages féminicides" est devenu un collectif phare du combat féministe et met en lumière une nouvelle forme de militantisme. Margaux, membre du collectif "Collages féminicides Paris" et "Décolonisons le féminisme" parle de l’importance de "coller" en 2021.

Margaux est également membre du collectif "Décolonisons le féminisme", un collectif féministe entre personnes racisées pour "exprimer des luttes qui n’étaient pas partagées par tous".

Interview : Elsa Wolinski