Kakebo : cette méthode japonaise permet d'économiser jusqu'à 30% par mois

·3 min de lecture

Les rédacteurs de Yahoo Shopping s'engagent à sélectionner pour vous, de façon indépendante, de superbes produits à des prix très avantageux. Yahoo peut recevoir une commission si vous réalisez des achats à partir des liens sur cette page. Les prix et la disponibilité des produits sont susceptibles d'évoluer, les prix indiqués étant ceux applicables au moment de la publication.

Le Kakebo, outil budgétaire japonais, permet d'ordonner don budget, de le contrôler, mais surtout de réaliser de véritables économies. (Photo : Amazon)
Le Kakebo, outil budgétaire japonais, permet d'ordonner son budget, de le contrôler, mais surtout de réaliser de véritables économies. (Photo : Amazon)

Envie de gérer son budget avec brio cette année ? On a trouvé l'outil parfait pour y arriver.

Envie de terminer les mois plus sereinement ou de mettre de côté en vue d'un grand projet ? Et si pour mieux comprendre ses dépenses, les gérer et épargner, on s'inspirait d'une méthode japonaise centenaire ?

Créé au Japon par la journaliste Hani Motoko, le Kakebo voit le jour en 1904. Pouvant être traduit par "livre de comptes ménager", ce petit carnet mêle prise de notes, budgétisation et planification. Le rêve pour gérer à la perfection son foyer à la rentrée. On ne peut plus simple d'utilisation (au Japon, même les enfants possèdent leur propre Kakebo), il permet de gérer ses habitudes, de suivre ses finances et d'économiser jusqu'à 30% à la fin du mois.

©amazon
©amazon

Kakebo 2021-2022, 12,99€ sur Amazon

Kakebo : comment ça marche ?

Le principe du Kakebo est simple. Chaque mois, sinon chaque trimestre, notez votre grand objectif à atteindre et trouvez une astuce pour y arriver. Évaluez également vos dépenses à venir et la gestion de celles-ci. Pour cela, l'idéal est de prévoir une enveloppe fixe pour chaque catégorie de dépenses courantes. Il en existe quatre au sein d'un Kakebo. Les dépenses de première nécessité, d'abord : courses, santé, transports... Les dépenses optionnelles : vêtements, beauté, cadeaux. Les dépenses culturelles et de loisir : livres, concerts, cinéma, restaurant. Et, pour finir, les extras et les imprévus : réparation, entretien, décoration, médecin. 

Une fois fait, on se lance. Chaque jour, il est important de noter sur le carnet les dépenses effectuée, et surtout pourquoi elles ont été réalisées. L'occasion de prendre conscience par exemples que certains petits craquages que l'on pensait anodins pèsent plus que ce que l'on aurait imaginé. Et en fin de mois, on fait le compte et surtout, on analyse ! Une série de questions présentes dans le carnet aide à étudier chaque résultat. 

©amazon
©amazon

Les 5 bonnes raisons d'adopter un Kakebo 

Que l'on fasse partie de la team "organisée" comme de la team "bordélique", le Kakebo est un outil indispensable à la bonne tenue des comptes du foyer. Parce qu'il faut bien l'avouer, gérer les revenus et les dépenses de chacun au quotidien n'a rien de simple. 

Grâce au petit carnet, il n'aura jamais été aussi facile de suivre les mouvements de son compte bancaire et l'état de son porte-monnaie. Fini les fins de mois dans le rouge, le report des vacances dont on rêve depuis des semaines, l'annulation de la soirée resto en famille ou de la séance shopping avec les copines. Avec un Kakebo en poche, tout est désormais possible. Les bonnes raisons d'adopter le petit carnet japonais ? Elles tiennent sur les cinq doigts de la main : 

  • Économiser jusqu'à 30% par mois sur ses dépenses. 

  • Ordonner ses dépenses de manière simple et systématique.

  • Contrôler ses sorties d'argent et les planifier. 

  • Prendre conscience de son style de vie et s'autodiscipliner. 

  • Réduire le stress lié aux dépenses et reprendre confiance en soi. 

Les obstacles au Kakebo

Avant de se lancer, on notera tout de même que si le Kakebo est accessible à tous, noter ses dépenses en détails, au quotidien ou de manière hebdomadaire prend du temps. Alors forcément, l'outil peut vite paraître contraignant. Suivre son budget avec un Kakebo exige une certaine assiduité et de la minutie car si le Kakebo n'est pas tenu correctement, l'exercice deviendra vite inutile. En bref, avant d'adopter le petit carnet, il est essentiel d'être motivé ! 

Lire aussi :

Ce contenu pourrait également vous plaire :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles