Kamala Harris : une tenue féministe pour son premier discours en tant que vice-présidente des États-Unis

Capucine Tissot
·1 min de lecture

Samedi 7 novembre, elle est devenue la première femme, première femme noire et première femme d’origine asiatique à devenir vice-présidente des États-Unis. Pour l’occasion, Kamala Harris portait une tenue à haute symbolique féministe. Décryptage.

Elle entame un nouveau chapitre de l’Histoire des États-Unis. En montant sur la scène du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, ce samedi 7 novembre, Kamala Harris se présente comme la première femme vice-présidente du pays, mais aussi première femme noire et première femme d’origine asiatique à atteindre ce haut poste gouvernemental. À elle seule, cette démocrate née d’un père jamaïcain et d’une mère indienne révolutionne le système par trois fois.

Alors lorsqu’elle doit prononcer son premier discours en tant que vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris ne laisse rien au hasard. « Si je suis la première femme à occuper cette fonction, je ne serai pas la dernière. Parce que chaque petite fille qui nous regarde ce soir voit qu’il s’agit d’un pays de possibilités », a-t-elle déclaré. Une promesse faite dans une tenue réfléchie : un tailleur pantalon blanc signé Carolina Herrera et une blouse lavallière en soie assortie. Loin d’être un simple choix stylistique, elle vient appuyer les propos féministes de l’ancienne sénatrice démocrate.

Le blanc, hommage au mouvement des suffragettes

La tenue portée par la vice-présidente fait écho à celles portées par les militantes féministes du début du XXe siècle, qui avaient pour habitude d’arborer des robes blanches lors de manifestations pour le droit de vote des femmes. Couleur des suffragettes et de la National Organization for Women (NOW), elle continue...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi