Karine Le Marchand assume son célibat, elle élève son enfant toute seule

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karine Le Marchand a la lourde tâche d’élever sa fille Alya toute seule. Très présente pour les personnes qu’elle aime, elle ne veut pas entamer une nouvelle histoire d’amour tout de suite. Elle avouait à Télécâble s’être séparée du père de son enfant au début de sa célébrité. Version Femina vous raconte tout dans cet article !

Pas facile d’être célèbre… Karine Le Marchand le sait très bien. À ses débuts à la télévision dans Les Maternelles de France 5, lorsqu’elle commençait à devenir connue, son couple n’a pas tenu le coup. C’est ce qu’elle avait dit à Télécâble. “"Un soir, au restaurant, je suis avec mon compagnon et le serveur nous accueille avec un 'Bonjour Monsieur et Madame Le Marchand'. Comme ce n'était pas son nom, il m'a pris la main et m'a dit : 'Ecoute-moi bien, je ne serai jamais Monsieur Le Marchand'. Cela a contribué à notre séparation." C’était impossible pour elle de rester avec une personne qui jalouse sa notoriété.

La maman d’Alya se concentre aujourd’hui sur ses projets professionnels. Elle n’a, pour l’instant, pas le temps pour une nouvelle romance. Elle est peinée de ne pas consacrer suffisamment de temps à sa fille. Les deux sont vraiment très proches. Depuis 2004, elle s’occupe d’Alya toute seule.

Karine Le Marchand est toujours très présente pour les personnes pour qui elle porte de l’affection. “Depuis mes débuts, je ne pense pas avoir changé. J'ai toujours le même humour, la même façon de parler aux gens. Être aimé pour ce que l'on est, est le plus beau des cadeaux. Je ne me suis jamais construit de personnage."

À découvrir : Karine Le Marchand : ses petites confidences sur l’amour

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles