Kate Middleton en sortie sportive avec les cadets de la Royal Air Force

Ce mardi 21 septembre, Kate Middleton a effectué d’une sortie officielle pas comme les autres, au côté de la Royal Air Force.Ce mardi 21 septembre, la duchesse de Cambridge s’est rendue dans le comté de Cumbria, dans le nord-ouest de l’Angleterre. En tant que Air Commandant of the Royal Air Force Air Cadets, elle est allée à la rencontre des nouvelles recrues de la Royal Air Force et s’est adonnée avec eux à des activités en forêt. La femme du prince William, équipée d’une doudoune kaki et d’un legging de sport, n’a pas hésité à se lancer, lorsqu’on lui a annoncé qu’elle allait faire une descente en rappel. Un des cadets âgé de 13 ans a raconté son échange avec Kate Middleton au tabloïd anglais « Hello ! ». Il explique avoir discuté avec elle en attendant son tour pour l'escalade : « Elle était sur le point de descendre, j’étais le prochain dans la file alors elle m’a demandé si je voulais y aller avant elle. J’avais un peu peur donc j’ai décliné sa proposition. Elle a dit que si je le faisais, elle me retrouverait en bas juste après. » L’adolescent ajoute : « Je pense qu'elle était très gentille. Même si elle est une altesse royale, elle fait toujours des choses que les gens normaux font. » La duchesse a ensuite enfilé un casque pour une balade en VTT avec le groupe. L’occasion d’explorer les bords du lac Windermere et de célébrer la réouverture du centre d’entraînement des cadets de l’Air, le « Windermere Adventure Training Centre ».A lire aussi : Mariage royal : Carole et Michael Middleton, la bonne fortune des parents de KateUne journée riche en émotionsPour la suite de la journée, la doudoune de Kate Middleton a été remplacée par une veste blazer. La mère des princes George, Charlotte et Louis a rejoint une excursion en bateau avec deux des « enfants de Windermere ». Ce nom désigne un groupe de 300 enfants juifs, rescapés des camps en 1945. Ils ont été transportés de Prague jusqu’à la Grande-Bretagne pour reprendre une vie normale. « À la suite des atrocités subies dans les camps de concentration en 1945, un groupe de 300 enfants survivants de l’Holocauste est venu ici, dans le Lake District, pour guérir du traumatisme de leur enfance », explique la duchesse de Cambridge sur son compte Twitter. « C’était si puissant d’entendre comment leur séjour dans les lacs, profitant des loisirs de plein air, du sport et de l’art-thérapie, leur a permis de commencer à reconstruire leur vie et, éventuellement, leur famille ici, au Royaume-Uni », a-t-elle écrit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles