Kate Moss en fourrure pour Saint Laurent : la PETA s'en prend au mannequin

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 24: Kate Moss attends the Saint Laurent Womenswear Spring/Summer 2020 show as part of Paris Fashion Week on September 24, 2019 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
(Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Alors que de nombreuses marques ont fait le choix de renoncer à la fourrure dans une optique de lutte contre la maltraitance animale, Saint Laurent prend une direction opposée. La marque a dévoilé il y a quelques semaines sa nouvelle campagne, mettant notamment en scène Kate Moss vêtue d'une veste en peau de renard. Ce mercredi 10 mars, la PETA a décidé de manifester dans la boutique parisienne de la marque pour signifier son mécontentement.

Courant février, sur les réseaux sociaux de la marque Saint Laurent, les internautes avaient fait part de leur colère. Alors que la marque dévoilait les visuels de sa nouvelle campagne de mode, une photo mettant en scène Kate Moss a fait polémique. L'emblématique mannequin y porte en effet une fourrure en peau de renard, pièce vendue pour la modique somme de 9 500 euros par l'enseigne. Eh oui, en 2021, il existe encore des marques qui n'ont pas renoncé à la fourrure et donc aux violences envers les animaux. Et cela reste en travers de la gorge des défenseurs de ces derniers.

© Instagram YSL
© Instagram YSL
© Twitter PETA
© Twitter PETA

"Glorifier la fourrure en 2021... Vraiment ?"

Sur la publication Instagram, des centaines de commentaires dénoncent le comportement de la griffe française, et appellent au boycott. Et, un mois après la publication des clichés polémique, la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals, association à but non-lucratif dont l'objet est de défendre les droits des animaux) a décidé de mener une action directe devant la boutique parisienne de Saint Laurent, située avenue Montaigne. Masqués, armés de pancartes, les manifestants s'interrogent : "Pourquoi Kate Moss et Yves Saint Laurent glamourisent-ils une matière cruelle et archaïque ?". Ils lancent par ailleurs un appel à la marque de luxe : celui de cesser de faire l'apologie de cette matière cruelle et à rejoindre les marques de luxe qui l'ont banni.

Vidéo. Découvrez la minute de Kate Moss

"Les modeuses d'aujourd'hui savent qu'une matière arrachée et volée à un animal n'a rien de glamour, c'est pourquoi elles optent pour des textiles luxueux et végans qui n'ont pas impliqué le confinement, le gazage, l'électrocution et l'écorchage à vif de renards", explique Iris Douzet, porte-parole de PETA France. Vu les cas de Covid qui ont sévit dans les fermes à fourrure et le fait que la plupart des créateurs ont arrêté la fourrure par souci d'éthique, Kate Moss et YSL montrent qu'ils sont complètement dépassés par la mode moderne."

© Michel Pourny
© Michel Pourny

De nombreuses marques ont banni la fourrure

Il faut dire que la polémique autour de l'utilisation de fourrures animales ne date pas d'hier dans le monde de la mode. La PETA milite depuis de nombreuses années pour l'interdiction de cette matière, et de plus en plus de marques – y compris chez les plus grands créateurs – l'ont définitivement bannie de leurs collections. C'est notamment le cas de Prada, Chanel, Jean Paul Gaultier, Armani, Versace, Ralph Lauren, Vivienne Westwood ou encore Gucci. Mais à l'heure actuelle, Saint Laurent ne semble pas décidé à suivre ce chemin, et aucun porte-parole de l'enseigne n'a encore réagi à la manifestation organisée devant sa boutique parisienne.

A LIRE AUSSI

>> Nus à Barcelone contre l'utilisation de la fourrure et du cuir

>> L'enfer du renard bleu, gavé pour sa fourrure

>> Covid-19 : doit-on craindre les visons ?