Kate Winslet revient sur les terribles critiques sur son poids endurées à l'époque de "Titanic"

·1 min de lecture

Il y a près de 25 ans, Kate Winslet se révélait au grand public grâce à l'incroyable triomphe de Titanic. Un véritable tournant dans la carrière de l'actrice britannique qui a pourtant dû faire face en parallèle à de terribles critiques. Pas sur son jeu mais sur son poids.

Kate Winslet face aux tabloïds "critiques et cruels"

Parce qu'elle avait un peu plus de formes que les autres actrices, Kate a longtemps été victime de "body shaming" de la part des médias et elle a subi un acharnement médiatique constant. Et deux décennies plus tard, et avec beaucoup de recul, la comédienne est revenue auprès du Guardian sur cette période délicate et traumatisante.

"Oui, quand j'avais une vingtaine d'années, les gens parlaient beaucoup de mon poids. On m'appelait pour que je commente personnellement mon physique. Et on m'a collé l'étiquette de personne culottée et franche. Non, je ne faisais que me défendre", s'est souvenue Kate, aujourd'hui âgée de 45 ans. Imaginez que la défunte Joan Rivers (qui était réputée pour ses propos sans filtre et cinglants), avait osé dire à son propos : "Si elle avait perdu seulement quelques kilos, le Titanic n'aurait jamais coulé".

Kate Winslet ravie de voir que les temps changent

Et en relisant des articles écrits à son sujet alors qu'elle sortait à peine de l'adolescence, "c'est presque risible de voir à quel point les journalistes des tabloïds (anglais, ndlr) étaient choquants, critiques et cruels à mon égard, a-t-elle (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Felix Mallard : 4 secrets à connaître sur l'acteur australien, le craquant Marcus de "Ginny & Georgia" sur Netflix
Tom Bateman : 5 secrets à connaître sur l'acteur anglais, mystérieux psy de "Mon amie Adèle"
Tom et Penélope, Ryan et Sandra, Vanessa et Johnny... Que sont devenus les couples phare de l'année 2001 ?
Robbie Williams va (déjà) avoir droit à son biopic musical
Jennifer Aniston aurait un nouvel homme dans sa vie (et on sait juste qui il n'est pas...)