Kelis accuse Beyoncé et Pharrell Williams d'avoir samplé une chanson sans permission

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kelis accuse Beyoncé et Pharrell Williams d'avoir samplé une chanson sans permission
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kelis accuse Beyoncé et Pharrell Williams d'avoir samplé l’une de ses chansons sans son autorisation.

Quelques heures avant que Beyoncé ne dévoile son nouvel album Renaissance, la star de Milkshake a réagi sur Instagram à la nouvelle selon laquelle l'un des titres du disque, intitulé Energy, sample sa chanson Get Along with You de son album Kaleidoscope de 1999.

Dans un post enflammé, Kelis a affirmé qu'elle n'avait pas été contactée par Beyoncé ou le producteur Pharrell au sujet du sample.

« Je viens d'entendre le disque dont tout le monde dit qu'il contient mon sample. Mais c'est au-delà de cette chanson à ce stade. C'était un DÉCLENCHEUR pour moi. Milkshake est à lui seul l'un des disques les plus utilisés de notre génération, a-t-elle écrit. Je suis une créatrice, je suis une innovatrice, j'ai fait plus que laisser ma marque sur une ère de musique et de style qui entrera dans l'histoire. Mais il y a des brutes (sic), des cachotiers et des gangsters dans cette industrie qui sourient et s'en sortent jusqu'à ce que quelqu'un dise que ça suffit. Alors je le dis aujourd'hui. Je viens chercher ce qui m'appartient et je veux des réparations. Paix. »

Après que certains abonnés ont commencé à accuser Kelis d'être « jalouse » du succès de Beyoncé, la chanteuse de 42 ans a insisté sur le fait que ce n'était tout simplement pas le cas.

« La réalité est que je n’ai pas une dent contre Beyoncé SEULEMENT parce qu’elle a samplé un disque : elle m'a copié avant. Elle l'a déjà fait, tout comme de nombreux autres artistes. C'est très bien, je ne me soucie pas de ça, a-t-elle déclaré dans une vidéo. Le problème, c'est que non seulement nous sommes des femmes artistes, mais aussi des femmes artistes noires dans un secteur où nous ne sommes pas très nombreuses. Nous nous sommes rencontrées, nous nous connaissons, nous avons des amis communs. Ce n'est pas difficile. Elle peut me contacter, n'est-ce pas ? », a expliqué Kelis.

Celle-ci a indiqué qu'elle a le droit de se sentir « frustrée » par la situation et a également pointé du doigt Pharrell et « Chad » – vraisemblablement une référence à son partenaire d'écriture et cofondateur des Neptunes, Chad Hugo.

« Pharrell sait mieux que quiconque. C'est une attaque directe contre moi. Il fait ça tout le temps, c'est très mesquin... Il ne s'agit pas pour moi d'être jalouse. Jalouse que quelqu'un utilise ma chanson ? C'est la chose la plus stupide et la plus ignorante que j'ai jamais entendue. Grandissez un peu ! », a-t-elle poursuivi, alléguant qu'elle n'a pas gagné d'argent avec ses deux premiers albums. « Quand j'ai signé avec (Pharrell), j'avais le même manager que lui, et il a des crédits d'écriture sur mes disques. Tous mes singles, par coïncidence, et il n'a jamais écrit une chanson, un texte de toute sa vie. Alors oui, c'est un problème. La réalité, c'est que tout ce pouvoir des femmes, ça ne compte que si vous l’utiliser vraiment. Si vous le vivez vraiment et que vous passez à l'acte. Ne vous contentez pas de parler. »

Pharrell Williams et Chad Hugo sont crédités comme auteurs-compositgeurs sur Energy.

Les représentants de Beyoncé et de Pharrell Williams n'ont pas encore répondu aux accusations de Kelis.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles