Publicité

Kelly Osbourne admet que son commentaire raciste sur les Latinos en 2015 était « la pire chose que j'aie jamais faite »

Kelly Osbourne a proféré des paroles racistes, en 2015, qui la hantent encore.

La chanteuse a dit qu'elle se rend maintenant compte que le commentaire a « blessé beaucoup de gens » et s'est qualifiée de « petite c*nne moralisatrice ».

Kelly Osbourne a fait ce commentaire lors de sa participation à l'émission The View en 2015, en parlant du discours raciste du candidat républicain Donald Trump selon lequel « le Mexique n'envoie pas ses meilleurs ». À l'époque, elle avait déclaré : « Si vous expulsez tous les Latinos de ce pays, qui va nettoyer vos toilettes ? »

Ces propos ont provoqué la stupéfaction du public de l’émission, ainsi que des co-animatrices Rosie Perez et Whoopi Goldberg. Une énorme réaction négative s’en est suivie. Sur les réseaux sociaux, Kelly Osbourne avait rejeté l’accusation de racisme. Huit ans plus tard, la chanteuse de 39 ans a réfléchi à la situation lors d'une interview avec Rolling Stone. « Cela a blessé beaucoup de gens, et cela, pour moi, en fait de loin la pire chose que j'aie jamais faite », a-t-elle reconnu.

Elle se défend que ses mots aient exprimé sa pensée. « J'ai compris que je n'étais pas douée pour faire de la télévision en direct et que les mots sont très puissants. Et être étiquetée comme quelque chose que vous n'êtes pas est vraiment difficile. Mais c'est arrivé. Il n'y a rien que je puisse faire », constate-t-elle.

Si elle réfute tout racisme, que s’est-il passé ? La fille d’Ozzy Osbourne est revenue sur le contexte de son passage dans l’émission et ses paroles malheureuses. C’était une « période vraiment difficile de ma vie », a-t-elle déclaré et les commentaires sont venus après son passage en cure de désintoxication et alors qu'elle faisait face au scandale de l'infidélité de son père Ozzy envers sa mère Sharon. « Je buvais pour étouffer la douleur de tout. J'étais une poubelle en ce qui concerne les drogues, tout ce que je pouvais obtenir. Et j'étais une personne vraiment brisée, effrayée », a-t-elle avoué.

Mais la chanteuse sait qu’elle n’en a pas terminé avec ce dérapage. Maintenant maman d'un fils d'un an, Sidney, Kelly Osbourne a révélé qu'un jour elle parlera à son petit garçon de ses commentaires inappropriés. « Je vais devoir montrer cette vidéo à mon fils à un moment donné et lui expliquer. C'est probablement la cerise sur le gâteau de toute cette douleur », a conclu Kelly Osbourne.