Kim Kardashian, Katy Perry… les stars suggèrent d’annuler le Jour de l’Indépendance en raison du droit à l’avortement

Le vendredi 24 juin, la Cour suprême des États-Unis a annoncé la révocation du droit à l’avortement pour les Américaines. Un coup dur pour les droits des femmes qui a fait réagir.

Tous les ans, le 4 juillet, les États-Unis célèbrent le Jour de l’Indépendance. Cette année, plusieurs célébrités ne l’entendaient pas de cette manière. Nombreuses sont celles qui se sont exprimées sur les réseaux sociaux pour exprimer leur indignation face à la récente décision de la Cour suprême des États-Unis d’annuler l’arrêt « Roe v. Wade », qui garantissait le droit à l’avortement pour les Américaines. Chaque État est maintenant libre de l’interdire ou non.

Lire aussi >> États-Unis : 6 questions sur le droit à l’avortement et sa remise en cause par la Cour suprême

« Le Jour de l’Indépendance, sauf si vous avez un utérus »

Kim Kardashian et sa sœur Kourtney ont ainsi toutes les deux postées dans leurs stories Instagram respectives, un message lancé initialement sur le compte d’Anita Elizabeth Bitton. « Le 4 juillet a été annulé en raison d’une pénurie d’Indépendance. Sincèrement, les femmes », peut-on lire sur un fond rose. De son côté, la chanteuse Katy Perry a tweeté en disant que « les femmes aux États-Unis ont moins de droits qu’un cierge magique ».

IMG_9686
IMG_9686

©Capture d'écran Instagram @kimkardashian

IMG_9687
IMG_9687

©Capture d'écran Instagram @kourtneykardash

“Baby you’re a firework” is a 10 but women in the US have fewer rights than an actual sparkler smh

— KATY PERRY (@katyperry) July 4, 2022

La drag queen américaine, Gia Gunn a également réagi sur Twitter en avouant que cette année, elle...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles