L'édito de ELLE : « La force du secret »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'était le secret le mieux gardé de France. Pendant huit ans, de 1988 à 1996, François Mitterrand a entretenu une relation avec une jeune femme de cinquante ans sa cadette. Elle a été le témoin du crépuscule de sa vie, il a été le détonateur de la sienne. Une histoire à peine croyable, que la journaliste Solenn de Royer raconte dans un livre brûlant, « Le Dernier Secret » (éd. Grasset)*, et qu'elle nous dévoile ici en exclusivité. S'il ne nous appartient pas de juger les liens qui peuvent unir un homme de 72 ans au sommet du pouvoir et une étudiante de 22 ans, ce secret à ciel ouvert laisse interdit. Comment pareille histoire a-t-elle pu exister sans que personne ne le sache ? Et demeurer cachée des années durant ?

Personne n'a parlé

Au fil des pages, on suit les amants dans les ruelles de Saint-Germain-des-Prés, flânant le long des quais, allant au restaurant. Ils se donnent rendez-vous à l'Élysée, dans les appartements privés, ou alors chez elle, sous les toits de Paris… On croise des témoins : la gardienne d'immeuble, qui voit le président de la République dans sa cage d'escalier, les gardes du corps, qui feront entrer la jeune femme une dernière fois avenue Frédéric-Le-Play, les ministres complices, Michel Charasse en tête, les secrétaires, les badauds, les passants… Enfin, Claire elle-même. Le pseudonyme que s'est donné la jeune fille et que lui avait choisi Mitterrand. Personne n'a parlé. Pas de photos, pas d'articles, pas...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles