Législatives 2022 : Sandrine Rousseau a affronté une homonyme au premier tour

Dimanche 12 juin 2022, les électeurs de la 9e circonscription de Paris ont eu le choix entre 13 candidatures. Parmi elles, deux homonymes : Sandrine Rousseau, candidate de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, et son homonyme, novice en politique, investie par Le Mouvement de la ruralité. Dans les colonnes du Huffington Post, une jeune trentenaire a confié avoir failli voter pour 'la mauvaise' Sandrine Rousseau. Alors qu’elle s’est rendu compte de son erreur dans l’isoloir, la jeune femme a dévoilé : "Je suis ressortie et je suis allée prendre le bon bulletin en expliquant pourquoi à l’assesseure. Elle m’a dit que c’était arrivé plusieurs fois. Le bulletin de la 'vraie' Sandrine Rousseau est vert et reconnaissable. Mais celui de la 'fausse' arrivait avant, donc si on ne fait pas gaffe, c’est problématique." Sur Twitter, un internaute a confié : "Je le savais déjà, mais j’ai failli me faire avoir au bureau de vote : n’oubliez pas qu’il y a deux Sandrine Rousseau dans les bulletins de vote du 13e à Paris, une NUPES, et une du parti Ruralité [...] J’avais lu les articles sur le sujet, et j’ai quand même failli me faire avoir."

Lundi 23 mai 2022, au micro de RTL, Sandrine Rousseau – qui a été victime d'agression sexuelle – avait évoqué son homonyme, issue du Mouvement pour la Ruralité. "C'est une candidature qui a été suscitée par les chasseurs, dont la seule vocation est de tromper les électeurs", avait-elle estimé, avant d’ajouter : "Ce n'est pas respectueux de la démocratie, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles