Législatives : deux députées LREM réinvesties par la majorité malgré des accusations de harcèlement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le groupe Ensemble a décidé de redonner sa confiance à Laetitia Avia et Sira Sylla, pourtant toutes deux mises en cause par d’anciens collaborateurs.

Il semblait que la majorité présidentielle avait choisi de se séparer, à l’occasion des investitures pour les législatives, de ses députés accusés de harcèlement. Pierre Cabaré, visé par une plainte pour agression sexuelle et harcèlement moral déposée par sa suppléante et ex-collaboratrice, également condamné aux prud’hommes pour licenciement abusif d’un collaborateur, n’avait ainsi pas été réinvesti en Haute-Garonne, indiquait « Libération » le 6 mai dernier. Dans le département de la Gironde, Benoit Simian ne concourrait pas non plus pour les marcheurs aux élections de juin prochain. « L’élu [...] est au cœur d’une affaire de harcèlement contre son ex-femme : dix-huit mois de prison, trois ans de sursis probatoire et trois ans d’inéligibilité ont été requis contre lui fin mars et le jugement a été mis en délibéré au 23 juin, soit quatre jours après le second tour des législatives », précisait le journal.

Alors qu’Ensemble vient de dévoiler ses deuxième et troisième vagues d’investitures, deux membres de LREM accusées par d’anciens collaborateurs feront pourtant à nouveau campagne pour la Macronie.

À lire aussi >> Législatives : tout ce qu'il faut savoir sur ce "troisième tour"

Humiliations répétées

Une enquête avait été ouverte en janvier 2021 sur le cas de Laetitia Avia. L’élue, qui doit conserver la 8e circonscription de Paris, était accusée par cinq assistants parlementaires, dans un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles