Léo Grasset : le youtubeur accusé de violences sexuelles sort du silence et répond à Médiapart

Capture Youtube

Dans un article publié le 23 juin 2022, Mediapart avait relayé des accusations de la part de plusieurs femmes vidéastes à l'encontre du youtubeur Léo Grasset. L'une d'entre elles l'accuse de l'avoir violée, tandis que les sept autres témoignent de violences psychologiques de la part du vulgarisateur scientifique de la chaîne Youtube DirtyBiology. L'article faisait suite à une enquête Mediapart de plusieurs mois, rassemblant les récits de plusieurs femmes qui ont également témoigné dans une vidéo publiée sur la chaîne Youtube du média indépendant. Samedi 19 novembre 2022, Léo Grasset, qui n'a pas donné suite aux sollicitations de Mediapart au moment de la publication de l'enquête en question et s'était contenté de réfuter les accusations sur Twitter, a décidé de prendre la parole dans une vidéo d'une trentaine de minutes publiée sur sa chaîne Youtube, intitulée Ma réponse à Mediapart.

Après plusieurs mois de silence sur l'affaire, il décide de donner sa version des faits. Il dénonce par la même occasion les "insinuations" et "citations tronquées" de Mediapart qu'il juge "malhonnête" de dresser de lui un portrait "toxique". "J’avais initialement prévu de vous en faire le récit, vous raconter les discussions qu’on a eues et ainsi de suite, explique-t-il à ses abonnés. J’étais partagé entre le souhait de réfuter une telle accusation et de ne rien cacher, et le doute de l’intérêt de le faire devant une foule anonyme. Mais dans tous les cas, mes avocats m’ont tout simplement déconseillé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite