Publicité

L’agression de John Wayne, la claque de Will Smith, un baiser censuré… Les scandales des Oscars

Retour sur cinq « scandales » majuscules qui ont marqué l’histoire des Oscars pour le pire et le pire.

27 mars 1973 - l’agression de John Wayne sur Sacheen Littlefeather

Le 27 mars 1973, lors de la 45e cérémonie des Oscars, l'acteur Marlon Brando est récompensé de l'Oscar de la meilleure interprétation masculine pour son rôle de Vito Corleone dans « Le Parrain » de Francis Ford Coppola. Très engagé politiquement, Marlon Brando laisse la place à Sacheen Littlefeather, alors membre de la Screen Actors Guild, et première femme autochtone à montrer sur scène lors d'une cérémonie des Oscars. Sur scène, l’Amérindienne critique les stéréotypes visant les Premières nations dans l'industrie du divertissement, évoque aussi la manifestation de Wounded Knee en 1973 dans le Dakota du Sud qui mettait en lumière le massacre des Indiens Lakotas en 1890.

La salle exprime son désaccord et dans les coulisses de la soirée, la méga-star de l'époque, John Wayne tente même de l’agresser physiquement, juste retenu par des agents de sécurité. Les Oscars lui présenteront des excuses officielles… en 2022. Cette année, l’actrice d’origine indienne Lily Gladstone est la favorite pour remporter la statuette, pour son rôle dans « Killers of the Flower Moon » de Martin Scorsese. les temps changent.

21 mars 1999 - les « magouilles » d’Harvey Weinstein

Producteur influent de tout un pan du cinéma d’auteur américain, Harvey Weinstein a longtemps été - avant sa chute pour viols et agressions sexuelles -...


Lire la suite sur ParisMatch