En quoi l’infidélité perturbe-t-elle la sexualité dans le couple ?

·1 min de lecture

Vous venez d’apprendre que votre conjoint(e) vous a trompé(e). Passé ce premier choc, comment l’incartade va-t-elle influencer la vie intime ? Le point avec Marie Binet*, conseillère conjugale et sexologue.

L’infidélité provoque obligatoirement une situation de souffrance. D’autant plus difficile à vivre quand être en couple signifie l’exclusivité amoureuse et sexuelle. « Qu’il s’agisse d’une relation extra-conjugale d’un soir ou d’une relation plus longue, c’est toujours vécu, côté féminin et masculin, quel que soit l’infidèle, comme un cataclysme, une véritable sidération de part et d’autre. La confiance est abîmée, tout s’écroule. Mais le lien charnel n’est pas pour autant rompu », explique la sexologue. Du moins, dans un premier temps.

A découvrir également : Infidélité : ces 5 choses qui poussent les femmes à tromper

Une phase de lune de miel

Au tout début, en effet, quand l’infidélité est dévoilée, la sexualité du couple connaît une seconde jeunesse. Le conjoint trompé, ayant peur de perdre l’autre, se relance dans la vie intime afin de lui prouver qu’il l’aime toujours, comme le raconte Marie Binet : « Ils vivent une nouvelle lune de miel. Inconsciemment, ils ont envie de se rapprocher et sont surpris de ce regain de désir et de plaisir. Une façon de se raccrocher à l’autre, de le garder tout contre soi. Une forme d’intimité qui permet aussi de calmer ses angoisses d’abandon. » Mais cet intermède heureux sera de courte durée, car les blessures sont loin d’être cicatrisées.

A découvrir également : Enquête : où commence l'infidélité pour les Français ?

Au...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles